Les salariés de Numericable craignent un plan social déguisé

Le mouvement de protestation de salariés Numericable devait se poursuivre lundi 16 février avec une nouvelle occupation du siège du câblo-opérateur à Champs-sur-Marne, indique l'AFP. Les salariés de Numericable veulent ainsi protester contre le licenciement de dix vendeurs à domicile pour faute. Selon des syndicats, il s'agit en réalité d'un plan social déguisé. Ils dénoncent également un avenant au contrat de travail de ces vendeurs à domicile, qui modifie l'obtention de primes et entraîne une baisse des rémunérations. La direction, qui doit se réunir ce lundi à 14h30, affirme que la majorité des protestataires sont des "militants d'extrême-gauche" extérieurs à l'entreprise. L'occupation, débutée jeudi 12 février a été interrompue pour le week-end.

Annonces Google