Comment les acteurs de l'e-tourisme combattent la crise Elargir l'offre aux produits loisirs

Pour aller encore plus loin dans la diversification, certains voyagistes s'éloignent de leur univers d'origine pour distribuer des produits dits de "loisir". Un secteur dynamique très large, allant de la billetterie à la gastronomie, en passant par des week-end dans le cadre de coffrets cadeaux. Par exemple, 54 % des internautes interrogés par Benchmark Group disent avoir déjà réservé en ligne des billets de cinéma ou de concerts.  

 

Et les perspectives actuelles encouragent les agences de voyages dans cette direction. C'est le cas notamment de Lastminute. "En 2009, nous allons nous recentrer sur notre clientèle mixte voyage et loisir, via notre outil CRM", indique Dorothée Cherpitel, responsable "Loisirs" chez le voyagiste en ligne.

 

dorothée cherpitel, lastminute
Dorothée Cherpitel, Lastminute © ©  Journal du Net / Baptiste Rubat du Mérac

L'offre loisir peut également être proposée avant le séjour, pour le préparer, ou après, pour le prolonger. Les sites de voyages doivent cependant faire face à la concurrence nouvelle de leurs fournisseurs, toujours plus nombreux à ouvrir leurs propres sites e-commerce. 

 

Pourtant, le secteur des loisirs connaît lui aussi une baisse de croissance. SmartBox par exemple, positionné sur les coffrets cadeaux, annonce une baisse de ses paniers d'achat de l'ordre de 5 à 10 %, autour de 125 euros.  

 

ahmed arbib, passion sport
Ahmed Arbib, Passion Sport © Journal du Net / Baptiste Rubat du Mérac

Certains acteurs spécialisés proposent déjà des offres de séjours complets, dans lesquels le produit "loisir" s'accompagne du billet d'avion ou de train et de nuits à l'hôtel. Ainsi Passion Sport organise des séjours en France et à l'étranger pour les amateurs de sport, leur permettant par exemple d'assister à un match de rugby en Angleterre ou un grand prix de Formule 1 en Italie. Un positionnement haut de gamme qui permet de dégager des marges de 30 % pour les particuliers, indique le fondateur Ahmed Arbib.