Des drones livreurs de billets prêts au décollage !

A la suite de tests menés par la plus grande banque russe, Sherbank, pour la livraison d’argent à des clients au moyen d’un drone spécialisé, cette pratique semble être imminente. Certains articles avançant même qu'elle pourrait arriver dès la fin de 2017.

Le changement s’accélère dans tous les secteurs à un rythme sans précédent et des secteurs qui faisaient figure de précurseurs du progrès technologique peinent aujourd'hui à suivre ce rythme.


Prenons l’exemple de l’automobile. L’essor d’Uber, du covoiturage, de l’électronique, des voitures autonomes ainsi que les attentes sans cesse croissantes des clients sont autant de signaux d’un profond changement pour ce secteur. Mary Bara, CEO de General Motors, a fait part de la volonté de son entreprise à adopter le changement, prévoyant que l’industrie automobile évoluera davantage dans les cinq à dix prochaines années qu’au cours des cinquante dernières. Cependant, en dépit de sa détermination, de ses économies d’échelle considérables et de sa présence dans le monde entier, General Motors a moins de valeur que Tesla.


Dans le domaine de la grande distribution, Amazon, eBay et l’App Store ont révolutionné l’achat et la vente. Aujourd'hui, nous tenons pour acquis le choix, le coût et la disponibilité des marchandises, ce qui aurait été totalement impensable il y a encore dix ans. Les chaînes d’approvisionnement, les stocks et la logistique ont eux aussi été réinventés. Amazon a ainsi recours à des méthodes telles que des robots distributeurs, des zones de parachutage voire des drones afin de livrer toujours plus vite des clients jamais satisfaits.


De même, en matière d’argent, les choses évoluent plus rapidement que dans tout autre domaine. Ainsi, dans les villes chinoises, les paiements en espèces ont disparu en l’espace de quelques mois. Dans d’autres régions du monde, des services de paiement mobile comme M-pesa ont permis de raccorder des centaines de millions de personnes supplémentaires aux réseaux financiers. Même dans les transferts d’argent, le principal acteur du secteur, Western Union, a dû se mettre au numérique après plus d’un siècle d’existence en tant qu’entreprise de paiements traditionnelle. L’avenir nous dira s’il parviendra à parfaire son retard.


Aussi, à l’ère de l’omniprésence du smartphone et de la montée en puissance des réseaux de paiement mobile qui se substituent aux espèces sur les marchés émergents, avons-nous vraiment besoin de drones livreurs de billets ?


Dans certains pays, c’est effectivement le cas. La technologie a en effet bien plus à offrir qu’un simple jeu de lumière en arrière-plan de Lady Gaga lors de la finale du Superbowl 2017. Des entreprises, qu’elles soient traditionnelles ou nouvelles, expérimentent les livraisons par drone sur des marchés émergents. Zipline, dont le service activé par téléphone mobile livre des médicaments à des hôpitaux éloignés au Rwanda, en est une illustration parfaite.


Les avantages en sont sans nul doute perceptibles : aux Philippines, les services de livraison à domicile reste très prisés des clients envoyant de l’argent à leurs parents ou proches âgés, qui éprouvent de plus en plus de difficultés à se rendre à un guichet. Un drone de livraison d’argent porte à porte serait plus rapide et, à grande échelle, probablement plus économique.


De fait, jamais un décalage technologique ne s’était fait autant ressentir que durant la crise Ebola en Sierra Leone. Alors que les sites de retrait d’espèces ont pour la plupart pu rester ouverts, la pénurie s’est accentuée du fait de l’impossibilité pour les centres de distribution d’acheminer des fonds sur le terrain.


Depuis que Milton Friedman, célèbre économiste américain, a forgé le terme "marchés hélicoptère", les économistes ont longtemps débattu de son intérêt. Aujourd’hui, en France, face à la baisse importante du nombre de distributeurs automatiques de billets (DAB) notamment ceux qui ont des taux d’utilisation insuffisants et, plus globalement la diminution des services de proximité (fermeture des bureaux de Poste, des agences bancaires...), surtout dans les zones rurales, la distribution de billets via des drones livreurs pourrait devenir une solution à envisager…

Annonces Google