Les nouvelles frontières de l’investissement sur les marchés financiers

L'abondance de données en circulation et l'accès à des technologies avancées d'analyse et de traitement de données offrent de nouvelles perspectives d'investissement pour les particuliers et professionnels.

Nombreuses sont les start-up de la finance à vouloir démocratiser l’investissement sur les marchés financiers, à l’image de l’Israélien eToro créé en 2006 qui compte aujourd’hui 10 millions d’utilisateurs dans le monde ou encore l’américain Robinhood qui fut créé en 2013 et qui recense près de 6 millions d’utilisateurs sur sa plateforme. Dernière en date, la fintech britannique Revolut qui annonçait en août dernier le lancement de son service de trading sans commissions pour ses 6 millions de clients, baptisé Revolut Trading.

Ces acteurs cherchent à dépoussiérer une industrie historiquement accessible aux investisseurs les plus aguerris, pour l’ouvrir au plus grand nombre grâce notamment à une expérience de l’investissement plus communautaire, plus intuitive et plus transparente.

L’investissement communautaire ou la recherche de transparence

L’une des tendances forte observée depuis quelques années est la recherche de transparence par les utilisateurs de ces nouvelles solutions. Transparence sur les coûts, transparence sur les performances et plus généralement transparence sur les entreprises dans lesquelles les utilisateurs projettent d’investir.

De cette recherche de transparence sont nés des nouveaux modèles, notamment celui de l’investissement en réseau, à savoir la possibilité pour une personne néophyte de suivre ou copier les stratégies d’investissement de traders professionnels. Dans le domaine, la société eToro, leader mondial du trading social, multiplie les initiatives pour attirer une nouvelle population d’investisseur sur les marchés financiers. En plus des classes d’actifs traditionnelles, la communauté peut également investir dans des portefeuilles thématiques d’avenir tels que la crypto-monnaie, les énergies renouvelables, les drones ou encore la cybersécurité.

La démocratisation de l’investissement est un phénomène encore récent en Europe mais la tendance s’accélère et des nouveaux acteurs se positionnent sur ce segment, à l’image du britannique Freetrade, du néerlandais BUX ou encore de l’autrichien Wikifolio.

Les données alternatives, nouvel eldorado des marchés financiers

Si les investisseurs particuliers sont convoités par nombre d’acteurs, d’autres modèles plus sophistiqués et plus discrets ont également vu le jour à destination des investisseurs professionnels. Les applications sont multiples et interviennent à chaque maillon de la chaîne de valeur sur les fonctions back, middle et front office. 

L’industrie de la gestion d‘actifs par exemple est en pleine mutation et s’ouvre progressivement vers des nouveaux modèles d’analyses de données permettant aux gérants d’être accompagnés dans leur prise de décision d’investissement. Une entreprise pionnière dans ce secteur est la start-up française SESAMm qui cumule plusieurs années de recherche et développement sur l’utilisation de technologies d’intelligence artificielle pour le traitement de milliards de données alternatives en vue d’identifier des nouvelles opportunités d’investissement.

La donnée alternative tire son origine de sources jusqu’ici peu voire pas exploitées par les investisseurs professionnels, par exemple les réseaux sociaux ou les images satellitaires. L’analyse de cette donnée permet pourtant aux gérants d’obtenir des nouveaux indicateurs indispensables pour la construction de leurs thèses d’investissement sur la base d’émotions ou de sentiments perçus sur les marchés.

Une récente étude publiée par Deloitte montre que le marché des données alternatives serait estimé à 7 milliards de dollars d’ici 2020. Dans ce contexte, et face aux nouvelles possibilités révélées par l’abondance de données en circulation, les acteurs traditionnels sont contraints de prendre le virage de la technologie pour répondre simultanément aux exigences de performances et aux nouvelles attentes des clients.

Les nouvelles frontières de l’investissement sur les marchés financiers
Les nouvelles frontières de l’investissement sur les marchés financiers

Nombreuses sont les start-up de la finance à vouloir démocratiser l’investissement sur les marchés financiers, à l’image de l’Israélien eToro créé en 2006 qui compte aujourd’hui 10 millions d’utilisateurs dans le monde ou encore...