Eurazeo met le prix pour emporter Idinvest

Eurazeo met le prix pour emporter Idinvest La holding d'investissement cotée est entrée en négociations exclusives avec l'Idi pour lui racheter Idinvest, la société de gestion dirigée par Christophe Bavière et Benoist Grossmann. Elle aurait mis 350 millions d'euros pour devancer Natixis et Amundi.

Rien n'arrête Eurazeo en ce moment. Dix jours après avoir pris 30% de Rhone -une firme de private equity basée à New York- pour 270 millions de dollars, la holding cotée vient cette fois de frapper fort en France. Selon les informations des Echos confirmées par nos sources, elle serait entrée en négociations exclusives avec l'Idi afin de lui racheter 51% de sa filiale Idinvest, qui gère plus de 8 milliards d'euros. Le prix serait même supérieur à ce qui a été dévoilé, à savoir 350 millions d'euros. Il faut dire que le process intermédié par Messier Maris s'est révélé très compétitif : Amundi et Natixis étaient tous les deux sur les rangs et ont remis des offres proches de celles d'Eurazeo.

Si cette opération aboutit, elle signera une nouvelle victoire pour Eurazeo, qui a été très actif ces dernières semaines. Créé il y a 20 ans, Idinvest Partners -l'ex-AGF Private Equity- est un acteur incontournable du private equity français, et dirigé de longue date par deux pointures du métier : Christophe Bavière, qui était vice-président de l'Afic et préside aujourd'hui la commission private equity à l'AFG, et Benoist Grossmann, qui a pris sa suite à la vice-présidence de l'Afic. Avec la montée en puissance de la régulation financière, Allianz a cédé le groupe à l'Idi, la société de Christian Langlois-Meurinne, en 2010.

Idinvest Partners est en particulier réputé pour son expertise en capital risque, puisque le fonds a investi dans de grandes success stories comme Criteo, Dailymotion ou encore Meetic. Ses activités incluent également le capital développement, la dette privée mais aussi le fonds Novi 2, créé par la Caisse des Dépôts et 23 grands institutionnels, afin d'investir dans des PME-ETI innovantes et en développement.

Un contexte de surliquidité où les fonds de private equity réputés lèvent à tour de bras

Eurazeo, qui vient aussi de réaliser le premier investissement d'Eurazeo Brands aux Etats-Unis, démontre qu'il est décidément sur tous les fronts. La firme, dont Virginie Morgon prendra la présidence du directoire en mars prochain, tenait ce mercredi sa journée investisseurs, au cours de laquelle le groupe a confirmé son ambition de grandir encore et d'élargir ses lignes de métier. " La taille et la diversification sont essentiels pour attirer les investisseurs et les talents et, in fine, délivrer les meilleures performances ", déclare ainsi le communiqué de cette journée.

L'acquisition d'Idinvest Partners lui permettrait de muscler son expertise en venture, et en particulier sur le segment tech qu'Eurazeo PME, dirigé par Olivier Millet, adresse encore peu. Mais aussi et surtout de doubler le montant de ses actifs sous gestion, à 16 milliards d'euros. En outre, Eurazeo compte développer la gestion pour compte de tiers, dans un contexte de surliquidité où les fonds de private equity réputés lèvent à tour de bras. Philippe Audouin, directeur financier du groupe, le reconnaît : " Les acteurs diversifiés, qui combinent la force de leurs fonds propres et l'attractivité de la gestion pour compte de tiers, sont généralement valorisés avec une prime. C'est dans ce modèle que s'inscrit Eurazeo depuis 2011 et c'est cette stratégie que nous voulons accélérer dans les années qui viennent grâce notamment au partenariat avec Rhone ". Et bientôt avec le deal Idinvest Partners.

Article originel publié sur WanSquare le 11/12/2017.

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

Annonces Google