Ces 21 crypto-monnaies qui valent plus d'un milliard de dollars

Ces 21 crypto-monnaies qui valent plus d'un milliard de dollars Avec une valorisation de plus de 300 milliards de dollars, le bitcoin est reine. Mais d'autres crypto-monnaies et protocoles blockchain ont aussi le statut de licornes.

580 milliards de dollars. C'est le montant cumulé des valorisations de toutes les crypto-monnaies dans le monde, selon CoinMarketCap. Ce nouveau record est tiré par la valorisation du bitcoin, qui a passé la barre des 300 milliards de dollars en décembre, soit l'équivalent de la capitalisation boursière d'ExxonMobil au troisième trimestre 2017. Mais la crypto-monnaie star n'est pas la seule à peser. Vingt autres enregistrent des valorisations de plus de 1 milliard de dollars, dont la moitié dépasse les 10 milliards. Paiements anonymes, applications décentralisées, programmes autonomes… chacune a sa spécificité.

Ethereum, deuxième en termes de valorisation, est un protocole d'échange décentralisé. Créée en 2014 par Vitalik Buterin, la blockchain Ethereum utilise aussi sa propre crypto-monnaie : l'ether. Son cours est beaucoup moins élevé que le bitcoin (environ 700 dollars contre 18 000 dollars au moment où nous publions l'article). "L'ether est sous-évalué. On peut faire beaucoup de choses avec", souligne Pierre Gérard, CEO de Scorechain, une start-up qui commercialise une plateforme de tracking et de scoring des transactions bitcoin. Contrairement au bitcoin, qui permet seulement d'effectuer des transactions simples (principalement des paiements), Ethereum va plus loin. Il permet de faire tourner des "smart contract", des programmes autonomes qui exécutent automatiquement des actions validées au préalable par les parties prenantes. Ces contrats intelligents intéressent les acteurs de la banque et assurance car ils leur permettront  à l'avenir de certifier des transferts de propriété de manière plus sécurisée ou de verser automatiquement des indemnités.

Liste des crypto-monnaies dont la valorisation dépasse le milliard de dollars (chiffres datant du 18/12/2017 au matin)
Nom Fondateur  Valorisation ( en milliards de dollars)  Cours (en dollars) Description (date de lancement)
Bitcoin Satoshi Nakamoto (pseudonyme, son identité est inconnue)    319,7  19 085,60 Système de paiement décentralisé (2009)
Ethereum Vitalik Buterin    71,1  737,76 Protocole d'échange décentralisé qui permet l'exécution
de smart contract et d'applications décentralisées (2015)
Bitcoin Cash Issu d'un "fork" (une nouvelle branche)  du bitcoin  31,9 1 895,89 Même utilité que le bitcoin mais les blocs sont plus gros : 8 mo au lieu de 1 mo pour le bitcoin (août 2017)
Ripple Jed McCaleb  28,8 0,74 Système de paiement en temps réel pour
les transactions interbancaires (2012)
Litecoin Charles Lee 17,5 321,27 Même utilité que le bitcoin mais les transactions sont
plus rapides : 1 bloc toutes les 2,5 min contre 10 min pour le bitcoin (2011)
Cardano Charles Hoskinson 12,6 0,49 Blockchain pour créer des smart contract et des applications décentralisées (2017)
IOTA David Sønstebø, Sergey Ivancheglo et Sergueï Popov 11,1 4,01 Protocole de transaction et de transfert d'informations
décentralisée conçu pour l'Internet des objets (2015)
Dash Evan Duffield 8,5 1 095,18 Système de paiement décentralisé et instantané dont
les transactions sont anonymes (2014)
NEM NemProject 7 0,78 Système de paiement multi-signatures (2015)
Monero Issu d'un fork de la crypto-monnaie Bytecoin 5,4 351,18 Monnaie pour réaliser des paiements anonymes (2014)
NEO Da Hongfei 5,1 78,72 Concurrent chinois d'Ethereum (2016)
Bitcoin Gold Issu d'un fork sur le bitcoin  5,1 304,55 Même utilité que le bitcoin mais avec un fonctionnement de minage différent qui permettrait de "re-décentraliser" le bitcoin (80% du minage est en Chine) (oct-2017)
Stellar Stellar.org (fondation)  4,9 0,27 Plateforme pour la mise en place d'applications dédiées
à la finance avec des paiements validés en 2 à 5 secondes (2014)
Qtum Issu d'un fork de Bitcoin Core (porte-monnaie bitcoin) 4,1 56,06 Blockchain hybride conçue pour la création d'applications décentralisées et de smart contract (2017)
Ethereum Classic Issu du hard fork d'Ethereum  3,9 39,96 Suite au hack de the DAO (50 millions
de dollars ont été dérobés via la faille d'un smart contract), des développeurs ont modifié la blockchain Ethereum pour invalider le transfert des fonds vers l'adresse pirate (2015) 
BitConnect Inconnu  2 424,04 Cette crypto-monnaie est considérée par beaucoup d'experts du secteur comme une arnaque (2016)
Lisk Max Kordek and Olivier Beddows (ex-Ethereum) 2 17,26 Plateforme pour la création d'applications basées sur
 la blockchain (2016)
Zcash Equipe de chercheurs en cryptographies 1,6 547,93 Système de paiement anonyme et décentralisé pour
réaliser des transactions intraçables (2016)
Waves Sasha Ivanov 1,5 14,72 Blockchain publique pour la création d'une plateforme d'échange de crypto-monnaies, d'un système de vote électronique ou d'une messagerie cryptée (2016)
Stratis  Chris Trew 1,2 12,5 Blockchain qui permet aux entreprises de créer des applications personnalisables (2016)
BitShares  Daniel Larimer 1,1 0,44 Protocole d'échange d'actifs et de valeur qui permet de créer des tokens indexés sur des valeurs réelles comme le dollar ou l'euro (2014)

D'autres blockchain se sont inspirées d'Ethereum, comme Lisk, autre crypto-licorne valorisée à 2 milliards de dollars. Elle a d'ailleurs été créée par deux anciens d'Ethereum. Contrairement à sa grande sœur, Lisk permet de créer des applications programmées en JavaScript, un langage universellement reconnu et déjà largement utilisé. Les développeurs n'ont donc pas besoin d'apprendre de nouveaux langages pour coder des applications (comme avec Solidity sur Ethereum). La Chine a aussi son Ethereum, NEO, valorisée à plus de 5 milliards de dollars. Son cours a explosé de 3 000% en un an. L'équipe collabore étroitement avec le gouvernement chinois et a annoncé plusieurs partenariats, dont un avec Microsoft.

La blockchain Ripple revendique une centaine de clients et a levé 93 millions de dollars 

Les crypto-monnaies et les blockchain qui les sous-tendent intéressent de plus en plus les entreprises tous secteurs confondus. C'est le cas de Ripple, un système de paiement en temps réel conçu pour les transactions interbancaires. Ses jetons (les XRP) sont distribués aux institutions financières qui souhaitent utiliser sa plateforme. Ripple a la particularité d'être gérée par une start-up, du même nom. Elle revendique une centaine de clients. Au total, elle a levé 93 millions de dollars. Autre crypto-monnaie qui séduit les entreprises : IOTA. Elle repose sur Tangle, une technologie décentralisée qui ressemble à la blockchain. Concrètement, IOTA permet de transférer de l'argent virtuel ou d'autres données instantanément et sans frais entre les objets connectés. "C'est un exploit technologique à surveiller", estime Pierre Gérard.

A l'inverse, certaines crypto-licornes sont bien loin du monde de l'entreprise. Elles ont pour principale caractéristique l'anonymat. Dash, Zcash et Monero sont des systèmes de paiement anonymes. Les adresses des transactions et les sommes échangées demeurent masquées. Les transactions de bitcoin se font entre pseudonymes, c'est-à-dire qu'elles sont reliées à une adresse composée de chiffres et de lettres qui est elle-même reliée à l'identité d'une personne. Ces crypto-monnaies anonymes inquiètent de nombreuses institutions puisque qu'elles peuvent servir au financement d'activités illégales.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des crypto-monnaies, rendez-vous sur Le dictionnaire de la crypto-monnaie. 

Et aussi : 

Annonces Google