Infographie : banques et start-up s'écharpent dans le paiement entre particuliers en France

Infographie : banques et start-up s'écharpent dans le paiement entre particuliers en France PayPal revendique 3,2 millions d'utilisateurs dans l'Hexagone, devant Lydia et ses 2 millions d'adeptes. Les banques, qui ne communiquent sur aucun chiffre, se sont armées de deux applications.

On ne dit plus "je te fais un virement" mais "je te fais un Lydia". Du moins chez les 18-35 ans. En quelques années, la start-up Lydia est devenue très populaire dans cette tranche d'âge grâce à son service de paiement entre particuliers. Aujourd'hui, l'application revendique plus de deux millions d'utilisateurs, principalement en France (elle est aussi présente dans quatre autres pays européens). Mais Lydia n'a pas le monopole du paiement entre amis. Elle doit faire face à la concurrence du géant PayPal, de la jeune pousse lilloise Pumpkin et depuis plus récemment… des banques françaises. Ces dernières ont lancé courant 2018 une fonctionnalité de paiement "entre amis" au sein de Paylib, une solution de paiement en ligne créée en 2013 par plusieurs banques. Deux d'entre-elles (BNP Paribas et Crédit Mutuel) sont également à l'origine d'une autre solution de paiement, Lyf Pay, aux côtés d'Auchan, Carrefour, Mastercard, Oney  et Total. En plus du paiement en magasin, de programmes fidélité intégrés, cette application permet les remboursements entre amis. 

Les BNP Paribas, Société Générale et autres ont puisé leur inspiration aux Etats-Unis. Les grandes banques américaines ont lancé fin 2017 un service équivalent baptisé Zelle. Une initiative réussie : au premier trimestre 2019, plus de 39 milliards de dollars ont été transférés par ce biais (pour 147 millions de transactions). Bien plus que Venmo, le service de paiement entre particuliers de PayPal, et ses 21 milliards de dollars transférés à la même période, mais lancé il y a dix ans.

Pour reproduire ce schéma en France, les banques permettront à leurs clients d'effectuer des paiements entre particuliers de façon instantanée d'ici septembre 2019. Aujourd'hui, il faut en effet attendre un à deux jours avant de recevoir un virement Paylib. Détail à souligner : le futur service de Paylib ne sera pas forcément gratuit. Chaque banque décidera du prix de la transaction.

Un article paru dans Le Figaro Tech

Cet article est originellement paru le 14 mai dans Le Figaro Tech, supplément trimestriel du quotidien Le Figaro, fruit de la collaboration entre les équipes du Figaro Economie et du JDN. Objectif de ce cahier : créer un point de repère dans l'innovation technologique, pour distinguer les modes des phénomènes de fond.

Et aussi : 

Infographie : banques et start-up s'écharpent dans le paiement entre particuliers en France
Infographie : banques et start-up s'écharpent dans le paiement entre particuliers en France

On ne dit plus "je te fais un virement " mais "je te fais un Lydia". Du moins chez les 18-35 ans. En quelques années, la start-up Lydia est devenue très populaire dans cette tranche d'âge grâce à son service de paiement entre particuliers....