2008 : les très coûteuses positions de Jérôme Kerviel

En quelques jours seulement, Jérôme Kerviel est devenu à ses dépens le plus célèbre trader de France. Le 24 janvier 2008, la Société générale annonce une fraude dont le montant frôle les 5 milliards d'euros. Depuis, la justice enquête sur la responsabilité de ce fiasco financier.

La banque accuse son salarié d'avoir pris des positions frauduleuses, en contradiction avec ses prérogatives et d'avoir dissimulé ces opérations. Ce dernier réplique que la banque ne pouvait pas ignorer ses opérations.

Ce n'était pas un coup d'essai pour le trader breton. Depuis des mois, il prenait des positions importantes, sans que les procédures de contrôle internes ne soupçonnent les fraudes. Lorsque la banque découvre la situation, elle s'empresse de vendre en quelques jours les  50 milliards d'euros placés par Jérôme Kerviel. Malheureusement pour elle, les marchés s'effondrent à ce même moment : la moins value atteint 4,9 milliards d'euros.

Suggestions de contenus