Withings, la start-up d'objets connectés taillée sur mesure pour les US

Le Pulse, le dernier gadget de la famille Withings à avoir fait un carton, est un mini boîtier capable de mesurer le rythme cardiaque. © Withings

"Aujourd'hui encore, beaucoup d'Américains sont persuadés que Withings est une société US", se félicite Eric Carreel, le serial entrepreneur français à la tête de la firme depuis sa création en 2008. Il faut dire que les produits qu'il fabrique semblent taillés sur mesure pour le marché yankee : une balance WiFi permettant de suivre l'évolution des masses grasse et maigre, un pèse-bébé ou encore le Pulse, dernier en date à avoir fait mouche, un tensiomètre sous forme de mini boitier permettant de mesurer le rythme cardiaque et le nombre de pas.

"Les Américains sont plus sensibles au "quantified self", explique-t-on chez Withings, et plus enclins à suivre l'adage "mieux vaut prévenir que guérir"." Ceci explique cela : Withings réalise la moitié de son chiffre d'affaires outre-Atlantique, contre seulement 10% en France.

Suggestions de contenus