Parrot, une success story pilotée depuis la France

L'entreprise Parrot a attendu 15 ans avant de connaître la gloire, grâce à son petit drone télécommandé. © Parrot

Il aura tout de même fallu plus de 15 ans à Parrot, spécialiste tricolore de la reconnaissance vocale et des systèmes sans fil pour se faire connaître – et reconnaître. Sa récente notoriété, l'entreprise fondée en 1994 par Henri Seydoux la doit surtout au joujou qu'elle a lancé en 2010, l'AR.Drone, un quadricoptère à piloter en depuis son smartphone ou son ordinateur.

C'est aux Etats-Unis que l'entreprise française vendrait le plus de petits drones télécommandés (Parrot en a écoulé plus de 500 000 unités dans le monde). En 2012, la société propulsée au rang de géant mondial des périphériques sans fil pour mobiles enregistre un chiffre d'affaires de 129,4 millions d'euros, selon notre partenaire Bureau Van Dijk, dont 84% à l'export. Depuis l'an dernier, Parrot fait aussi du bruit pour son Zik, un casque audio dessiné par Philippe Starck.

Suggestions de contenus