L'offshoring délocalise vers le Maroc

une vue de casablanca.
Une vue de Casablanca. © Mohamed Zaoui

Le Maroc rêve de devenir la nouvelle Irlande. Centres d'appel ou services informatiques, les Marocains travaillent de plus en plus pour le compte d'entreprises étrangères, à commencer par les françaises, compétence linguistique oblige. Le royaume mise sur ce secteur en créant des zones consacrées à ces activités. Casanearshore, qui a vu le jour près de Casablanca, a ainsi séduit des groupes comme BNP Paribas, Ubisoft mais aussi Dell ou Tata.

En 2009, le Maroc compte environ 3 000 personnes dans le secteur des prestations offshore réalisées pour des entreprises françaises dans le domaine des systèmes d'information. Selon une étude réalisée par la fédération professionnelle, ils devraient être 8 000 en 2011.

Suggestions de contenus