Le cleantech prend le relais dans la Silicon Valley

Capitale mondiale des start-up, la Silicon Valley n'a pas raté le virage des technologies propres, les cleantech. Dans cette région californienne, les entreprises du secteur se créent à un rythme effréné. Et comme aux temps glorieux du développement de l'Internet, les investisseurs ne sont pas en reste. En 2007, les capital-risqueurs  ont consacré plus d'un milliard de dollars aux cleantech.

Si la contrée se montre en pointe dans ce domaine, c'est aussi grâce à l'environnement californien. L'Etat se veut être un modèle dans ce secteur : le gouverneur, Arnold Schwarzenegger, a signé un décret fixant que 33% de l'énergie produite en Californie devra être renouvelable en 2020. De ce contexte extrêmement favorable naitront probablement d'ici quelques années les Google et Microsoft de l'écologie.

Suggestions de contenus