Piège n°8 : débuter sans réserves financières

Mieux vaut débuter avec un petit pécule, afin de démarrer sereinement © Julien Tromeur - Fotolia
Pour se lancer en solo, il faut des compétences, du courage, le goût de l'indépendance mais aussi quelques réserves financières. L'apport financier nécessaire à la création de son activité a beau être faible, mieux vaut être prudent. "Pendant un an, on ne gagne pas assez d'argent pour développer son activité et se payer", estime Pierre-Michel do Marcolino. Mieux vaut avoir les reins solides afin d'assurer la pérennité de son activité sans voir son train de vie - et celui de sa famille - s'effondrer.

Disposer de ressources financières peut aussi vous permettre d'afficher votre solidité à vos prospects. Michel-Pierre do Marcolino a choisi de s'établir en SARL, avec un petit capital. "Cela rassure les clients et permet de protéger son patrimoine", argumente-t-il.

Suggestions de contenus