S'adapter à son interlocuteur en l'écoutant

La compréhension de l'autre passe par l'attention. © racorn-123rf
Pour captiver un interlocuteur, il est nécessaire de l'écouter. "Ne l'interrompez pas, scannez-le puis calez-vous sur sa posture et sa façon de parler", estime Catherine Berliet pour qui quatre écoutes sont répertoriées : la première repose sur l'analyse du propos, la seconde sur la structure du discours, la troisième plus stratégique s'intéresse aux solutions et la dernière repose sur les émotions et la compréhension de l'autre.
Delphine Roset préconise elle aussi une écoute active. "J'écoute et je montre à l'autre que je suis dans une relation de travail, je reformule de temps en temps pour prendre réception de qui est énoncé. Il ne faut pas écouter que les mots mais aussi ce qu'il y a derrière le discours. Enfin, il ne faut pas avoir peur des silences, il permet à l'autre d'aller plus loin dans la réflexion", poursuit-elle.
Suggestions de contenus