Cadre assimilé : le bon compromis ?

Une retraite de cadre mais une moindre protection en cas de licenciement. © auremar - 123RF
Un salarié peut se voir proposer un jour le statut de cadre assimilé. Il cotisera donc aux mêmes caisses de retraite des cadres que les cadres de son entreprise et sa pension de retraite sera équivalente à celle d'un cadre. S'il est avantageux de devenir assimilé cadre en matière de retraite, le statut juridique n'est pas le même que celui d'un  "vrai" cadre.  
"Lors d'un contentieux par exemple, les indemnités de licenciement ne seront pas les mêmes", analyse Alexandra Manchès. "Même si l'hypothèse d'un éventuel futur contentieux ne doit pas être un argument de choix lorsque l'on hésite à passer assimilé cadre...", sourit l'avocate qui rajoute : "Il ne faut pas accepter les yeux fermés et voir si cela vaut le coup en fonction de la convention collective propre à l'entreprise".
Suggestions de contenus