Les abus du forfait-jour

Le forfait jour peut "pressuriser" les cadres. © Rancz Andrei - 123RF
Si le salaire d'un cadre est souvent plus élevé qu'un agent de maîtrise grâce au forfait, son montant peut être prétexte pour le "pressuriser" au maximum au risque de souffrir de burn out. "J'ai plusieurs clients cadres autonomes qui se sont retournés contre leur employeur en arguant que le forfait jour ne les obligeait pas à dépasser les heures légales de travail et à ne pas respecter le repos quotidien et hebdomadaire", témoigne Dhiana Badji.
Le droit à la déconnexion doit aussi être pris en compte : avec les outils modernes de communication, il est possible de travailler partout jour et nuit. "C'est pourquoi certaines conventions collectives obligent désormais l'entreprise à assurer un suivi des heures véritablement travaillées", poursuit la spécialiste.
Suggestions de contenus