Passer sa retraite à l'étranger

Il vous faut sans doute adhérer à la Caisse des Français de l'étranger. © Cathy Yeulet
Si vous avez décidé de passer votre retraite à l'étranger, vous continuerez à toucher votre pension chaque mois (aujourd'hui, l'Assurance retraite verse des pensions à des retraités installées dans plus de 150 pays), en remplissant chaque année un "justificatif d'existence". Mais si vous passez plus de six mois à l'étranger, vous ne serez plus pris en charge par l'Assurance-maladie lors de vos séjours temporaires en France et vous devez donc rendre votre carte vitale. Il vous reste donc, comme tout expatrié, la possibilité d'adhérer à la Caisse des Français de l'étranger pour continuer de rester couvert par l'Assurance-maladie. En revanche, le versement de certaines prestations sociales nécessite de résider en France : renseignez-vous sur le site de l'Assurance-retraite
Suggestions de contenus