Peut-on vraiment plateformiser le travail ?

Le nombre de freelances ne cesse d’augmenter et les plateformes de mise en relation entre travailleurs et recruteurs aussi. Le modèle du tout en ligne est de plus en plus présent mais a toutefois ses limites...

Alors que l’usage de l'intelligence artificielle chez les spécialistes du recrutement et du sourcing en ligne se répand peu à peu et que la digitalisation tend à supprimer les intermédiaires, il est tentant de se demander si le recrutement de consultants indépendants sera un jour entièrement automatisé. Aujourd’hui déjà, les algorithmes sont parfaitement capables de faire correspondre un profil et un besoin, qui plus est, avec une précision impressionnante. C’est notamment le cas de la plateforme de matching Riminder, qui vise à faciliter le recrutement de talents africains grâce au Big Data.

Pourtant, il ne faut pas s’y tromper. Le monde du freelancing est un univers complexe où la dimension humaine joue et jouera toujours un rôle déterminant. La plateforme, quant à elle vient bien en appui du processus de recrutement et ne peut remplacer entièrement le contact humain qui scelle le lien et vient confirmer ou pas les différents points d’intérêts à s’entendre.

Certaines plateformes de placement travaillent essentiellement sur des projets de long terme comme les implémentations ERP. Pour ce type de mission, de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin de placer la bonne personne au bon endroit.

Quels sont les écueils à éviter en matière de sourcing de freelance ? Comment procéder au mieux lors d’un projet d’externalisation ? Comment être sûr de trouver la perle rare dans la jungle des offres plateformisées ?

Tour d’horizon des bonnes pratiques

En premier lieu, il s’agit de bien comprendre le besoin de départ car il arrive souvent que les entreprises faisant appel à des externes ne parviennent pas à identifier et définir clairement ce besoin. Dans ce cas le rôle des humains, derrière les plateformes spécialisées, est précisément de les guider, ce que la plateforme seule ne permet pas.

En second lieu, il faut cerner les aspirations et problématiques des consultants. Selon la situation familiale, les envies d’évolution ou encore les périodes de l’année, toutes les missions ne correspondent pas forcément aux attentes particulières des candidats. Cela demande une connaissance des profils qui dépasse largement les possibilités offertes par une machine. Rien ne remplace le temps passé au téléphone avec les freelances, à aller à leur rencontre pour les connaître personnellement et mieux cerner leurs aspirations. Alors seulement, il devient possible de répondre à leurs attentes en prenant en compte tous ces aspects. Cette approche de l’intermédiaire spécialiste du sourcing est définitivement un gage de sérieux.

Le savoir-être et le relationnel sont également des facteurs difficiles à appréhender en ligne. Pour les externes, l’ambiance peut être totalement différente d’une équipe à l’autre ce qui fausse les systèmes de notation. Par ailleurs, faire appel à une structure d’accompagnement réduit le sentiment de solitude qui ressort souvent comme étant l’un des principaux inconvénients du freelancing. La structure humaine sous-jacente à une entreprise solide de sourcing permet d’accompagner le parcours du consultant, assure le suivi de la mission et offre des solutions de repli en cas de dysfonctionnement ou de problème.

Définitivement, le choix d’un modèle hybride alliant plateforme web et service commercial est une approche du sourcing qui garantit un accompagnement adapté du consultant freelance d’un côté tout en offrant un gage de sérieux dans l’apport de profils adaptés aux besoins des recruteurs/entreprises de l’autre.

Un indicateur de succès de l’approche humaine du sourcing réside dans la durée de parcours d’un freelance. Or, plus un freelance est accompagné par des spécialistes, eux-mêmes formés, plus son parcours est cohérent. Cet accompagnement est clé pour un accomplissement professionnel qui s’inscrive dans la durée. La plateformisation du travail passera fatalement par l’investissement humain, y compris en formation !

Annonces Google