Rester en forme dans une grande ville, un vrai challenge

Les grandes villes sont des lieux anxiogènes par excellence: pollution atmosphérique, rythme de vie intense et sédentarité sont autant de maux qui touchent votre santé de plein fouet.

Pratiquer une activité physique, sans y penser
Selon une étude réalisée par l’OMS en 2016, 1,4 milliard d’adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante et sont davantage exposés à des maladies cardiovasculaires, à certains cancers et au diabète. Mais comme vous le savez, il n’est pas toujours facile de faire de l’exercice quand on vit à 100 à l’heure !
Entre le travail, les enfants et les bouchons, la salle de sport est loin sur la liste de priorités. C’est pour cela que de plus en plus de citadins se tournent vers le vélo électrique pour aller au travail. Cela leur permet non seulement de gagner du temps en évitant les bouchons, mais aussi de se maintenir en forme grâce à la pratique d’une activité physique régulière.Selon une étude, pédaler réduit les risques de cancer de 15 à 40%. Il n’y a aucun doute là-dessus: faire du vélo, c’est bon pour la santé ! Dans la majorité des cas, un trajet maison-travail à vélo représente une activité physique de 30 à 45 minutes par jour. Pile dans les recommandations de l’OMS. L’organisation recommande une activité d'intensité modérée d'au moins 150 minutes par semaine.En utilisant un vélo électrique, vous faites du sport sans même y penser. Jour après jour, votre force musculaire se développe, votre circulation sanguine s’améliore, et votre coordination devient plus précise. Cerise sur le gâteau, tout en luttant contre le stress et la déprime, vous vous débarrassez des kilos superflus.
Se protéger de la pollution atmosphérique

En plus des conséquences négatives liées aux particules fines, la pollution de l’air dans les grandes villes aurait des conséquences sur notre équilibre mental. C’est du moins ce qu’affirme une étude de l’université de Columbia. Lorsque les particules sont absorbées par l’organisme, elles entraînent l’oxydation et l’inflammation des cellules cérébrales responsables de la mémoire et de la capacité de concentration. Or, contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est à deux roues que l’on est le moins exposés aux particules fines et autres polluants. Raison de plus pour se lancer.

Éviter le stress des embouteillages 

Si vous allez travailler en voiture, vous êtes certainement familier avec les embouteillages, les coups de klaxons, les conducteurs qui s’énervent et les places de parking impossibles à trouver. Bref, un stress important avant même de commencer votre journée de travail. Le vélo peut être une excellente solution, surtout depuis que les grandes villes favorisent leur circulation. Vous rendre au travail devient un vrai plaisir.

D’après l'Observatoire régional de santé d’Ile-de-France qui a réalisé en 2012 une étude sur les risques du vélo en ville, les bénéfices associés à l’usage du vélo en ville sont 20 supérieurs aux risques. En bref, on pourrait presque dire que ne pas faire de vélo, c’est dangereux pour la santé !

Raccourcir les trajets domicle-travail

D’après une étude, un bonheur optimal serait lié à un temps de trajet maison/travail en dessous de 40 minutes par jour. Une récente étude réalisée par Brompton révèle que « Un cycliste urbain roule généralement à 15 km/h, indépendamment des conditions de circulation. Lorsque le trafic est dense, il mettra seulement 12 minutes pour parcourir un trajet de 3 km alors qu’un automobiliste mettra en moyenne 27 minutes. » Des testeurs ont comparé les trajets à l’intérieur de Paris en deux roues et quatre roues. Verdict: le vélo gagne à chaque fois ! Le vélo peut vous permettre de rester en dessous des 40 minutes, tout en évitant les bouchons.

Annonces Google