Les 7 piliers d’une stratégie de transformation numérique pour les directions générales

L’une des grandes tendances de la transformation digitale en 2019 consistera à impliquer davantage les Directions Générales dans le pilotage de la transformation digitale et numérique de leurs entreprises. Mais à quoi cela ressemble-t-il vraiment dans les organisations d’aujourd’hui ?

C’est une chose de confier un projet à ses collaborateurs. C’en est une autre chose de s’assurer qu’ils sont prêts à le réaliser. La plupart des directeurs généraux sont probablement toujours aux prises avec des questions telles que : "Quelle est mon niveau de maturité digitale ?" "Comment opérer tous ces nouveaux usages alors que ce n'est pas mon domaine d'expertise ?" ou "Comment puis-je déléguer tout en faisant preuve de leadership ?". C'est pour cela que les dirigeants ont besoin d'une feuille de route (carte de transformation) pour les guider à travers ce paysage digital et numérique en constante évolution.
 
En terme simple, la direction générale devra insuffler sa vision, supporter ses collaborateurs et être exemplaire dans la façon dont elle communique et agit face à la conduite de changement nécessaire au sein de son organisation.

Ce n’est pas forcément une nouvelle façon d’agir, mais comme les disruptions digitales se produisent de manière exponentielle et plus rapidement, les dirigeants doivent gérer activement leurs organisations et mettre en place des modèles agiles prêts aux transformations, capables de s’adapter plus rapidement que jamais.
 
Nous avons évoqué par le passé la nécessité de s’engager dans la planification digitale stratégique sur long terme. Il est temps d’aller un peu plus loin et d’examiner les sept piliers de la transformation digitale et numérique sous l’angle des directions générales. Utilisez-les comme votre feuille de route pour 2019 et vous serez sur la voie de la réussite.

Pilier 1. La Culture

En tant que dirigeant, votre travail le plus critique dans une transformation digitale d’entreprise n’a rien à voir avec la transformation numérique et donc technologique. Le digital impactant les usages est lié directement au Digital Age.

Comme directeur général, vous avez la responsabilité de définir le type de culture que vous souhaitez dans votre entreprise : une culture qui prend en compte les évolutions et les changements, qui permet l'échec et qui encourage la curiosité. A ce titre, vous avez la charge de créer une culture digitale qui accepte la transformation des usages et des nouvelles technologies du numérique. Une culture qui permette à votre entreprise de devenir CIAS (connectée, intelligente, agile, sociale).

Il est donc primordial que vous preniez le temps d’analyser votre culture d’entreprise actuelle afin d'identifier les leviers pour l’optimiser et pérenniser vos nouveaux territoires de croissance. 

Pilier 2. Le collaborateur 

Le recrutement relève des ressources humaines et/ou des cabinets de recrutements. Pourquoi, en tant que dirigeant, il est important que vous vous vous en préoccupiez ? La vérité est que, à moins que vous ne définissiez le type de personnes que vous souhaitez intégrer, vos équipes en charge du recrutement privilégieront davantage les candidats pour leurs compétences que pour leur culture - mindset. En tant que dirigeant, votre travail consiste à redéfinir les types de collaborateurs que vous souhaitez intégrer au sein de votre entreprise : des personnes qui ont une vision globale, qui posent de bonnes questions et qui n’ont pas peur de prendre des risques lorsque le retour sur investissement est élevé. Ce n’est pas quelque chose que les RH sauront faire par elles-mêmes. Vous devez leur montrer le type de collaborateur que vous embauchez et les qualités que vous exposez à l'ensemble de votre organisation. Au sein d’une transformation digitale, le facteur humain y est crucial pour ne pas dire la valeur cardinale. 

Pilier 3. L’expérience client 

Si l’on approche la transformation d’un point de vue technique, je dirais que l’expérience client (Customer Experience - CX) est le fondement de la transformation numérique. Cependant pour ce qui est de votre rôle en tant que directeur général, je la passerai à la seconde place. En effet, sans stratégie claire et orientée culture digitale, votre expérience client restera empirique. Alors, définissez d'abord la culture que vous souhaitez insuffler, puis dans un second temps seulement, préoccupez-vous de l’expérience client (CX).
 
En tant que dirigeant, votre rôle dans la définition de l'expérience client consiste à modéliser clairement votre stratégie et votre culture digitale d’entreprise. 
Lorsque ces deux sujets seront élaborés, l’expérience client (CX) et l’expérience collaborateur (Employee Experience - EX) pourront alors être déployés en cohérence.
 
Votre mission sera alors de dresser la liste des types d’expériences que vous souhaitez que vos clients vivent tout au long du parcours client. Votre culture d’entreprise inspirera vos équipes à délivrer la meilleure expérience en externe mais aussi en interne. 

Pilier 4. L’innovation 

Il va sans dire que l'innovation passe par la transformation digitale et numérique. La question pour vous est de savoir quel rôle vous y jouez. Le rôle de la direction générale en matière d’innovation consiste à orienter la stratégie vers des objectifs clairs, stratégiques et axés sur la mission. Non, vous n’avez pas besoin d’être un innovateur. Cependant, vous devez inciter votre équipe de leaders du changement, de penseurs et de praticiens à découvrir de nouveaux modes de fonctionnement, de nouveaux processus, et de nouveaux produits, qui responsabiliseront vos clients et amélioreront votre activité.
 
L’innovation vise à élaborer un nouveau produit, processus ou service, à aborder un nouveau marché, à imaginer un nouveau modèle d’affaires etc. Beaucoup trop d’entreprises se méprennent et multiplient les POCs (Proof of Concept), les hackathons, les meet-up avec des start-up sans avoir défini au préalable une stratégie d’innovation. L’entreprise doit avoir une vision claire de là où elle veut aller, des services qu’elle veut offrir, des innovations qu’elle doit mettre en œuvre pour se rendre incontournable aux yeux de ses clients et élaborer un processus spécifique.
 
Innovation et transformation digitale sont complémentaires, elles servent un même objectif : toujours mieux satisfaire les clients de manière rentable. Seule l’innovation permettra de créer de nouveaux business models, d’identifier de nouveaux territoires de croissance et de naviguer dans le Blue Ocean. 

Pilier 5. Le changement 

Comme vous pouvez le constater, nombre de ces piliers sont enchevêtrés les uns dans les autres, créant ainsi une base solide pour une transformation digitale. Le changement, ou la capacité de changer de manière agile et efficace, est une activité – stream -importante du processus d’une transformation digitale réussie. Non, vous ne pouvez pas changer facilement. Mais en tant que dirigeant, vous pouvez déléguer cette tâche à des personnes qui sont des "penseurs agiles", ouvertes aux nouvelles technologies et méthodologies et ainsi manifester vous-même une volonté de changement. Encore une fois, cela dépend de la culture d’entreprise.
 
La pédagogie, l’empathie, la conviction (PEC) sont à développer si vous souhaitez avancer de manière constructive avec l’adhésion d’alliés, plutôt que la résistance d’opposants voire de détracteurs. La direction générale est donc un élément essentiel de la création de cette culture. 

Pilier 6. La technologie 

Il est important de rappeler que la technologie n’est pas l’objectif d’une transformation digitale. Elle se doit néanmoins d’être en soutien des évolutions de l’entreprise, pour les faciliter, voire les rendre possible.
 
Une des difficultés du pilier technologique est la vitesse d’évolution de ces technologies et potentiellement tout autant de leur obsolescence. Donc les choix doivent se faire en misant sur le futur, pour que  ces investissements soient pérennes et afin d’éviter d’utiliser des outils, des concepts ou des services qui seront dépassés dans quelques années.
 
Néanmoins, rien ne sert de courir après toutes les dernières technologies à la mode développées par les start-ups. il faut rester centré sur les attentes propres à son métier.
 
Enfin, ne perdons pas de vue le but in fine de la transformation digitale : servir le business. Dans une logique de création de valeur en continu, il est nécessaire que le dirigeant mobilise ses forces vives mais aussi celles de ses clients pour décupler les processus d’idéation mais aussi de cristalliser les meilleures idées, de tester rapidement de façon agile des solutions et de créer du résultat: croissance, création de valeur, et réduction de coûts. La direction générale a une obligation du Make It Happen. 

Pilier 7. Le leadership 
Ce dernier pilier semble pourtant évident, mais il est souvent délégué si ce n’est délaissé. Dans toute transformation digitale, et dans tout environnement en mutation, ce dont les gens ont le plus besoin, c'est d'un leadership fort qui saura faire appel à de nouvelles postures plus emphatiques dans le management par et pour le digital.

Gestion du doute, amélioration de la performance collective, conduite du changement, pouvoir de la culture de la transformation, vision évolutive … tant de termes qui accompagnent les missions d’un leader de la transformation digitale. Pourtant,  nous pourrions le résumer en un mot d’ordre : "lâchez prise et… interdisez-vous d’interdire".
 
Même si d’autres leaders forts peuvent émerger dans un comité de direction, seul le directeur général doit assumer cette fonction. Car lorsque les choses se bousculeront, toutes les têtes se tourneront vers le directeur général pour obtenir une direction. Ils se tourneront vers la DG pour savoir comment réagir aux disruptions du marché, comment faire face à certaines perturbations et comment rester à flot dans un océan de changement.
 
Le vrai leadership digital est la capacité de guider une entreprise à travers ces changements, tout en gardant un œil sur la situation dans son ensemble. Les défis de la transformation digitale ne sont pas anodins, mais la promesse non plus. Il n’y a pas une solution unique à déployer pour chaque dirigeant. Comprendre où vous en êtes et où vous voulez aller pourra vous aider à identifier les bonnes personnes pour vous guider.
 
Ces 7 piliers de la transformation digitale sont la colonne vertébrale du succès. En vous concentrant sur ces piliers votre entreprise pourra anticiper les disruptions digitales.

Autour du même sujet

Les 7 piliers d’une stratégie de transformation numérique pour les directions générales
Les 7 piliers d’une stratégie de transformation numérique pour les directions générales

C’est une chose de confier un projet à ses collaborateurs. C’en est une autre chose de s’assurer qu’ils sont prêts à le réaliser. La plupart des directeurs généraux sont probablement toujours aux prises avec des questions telles que : "Quelle est...