Le bien-être psychologique, enjeu stratégique pour l'entreprise Les pratiques managériales mises en cause

La prévention des situations de mal-être est loin d'être entrée dans les mœurs puisque seules 38 % des moyennes entreprises ont mis en place des mesures concrètes et 46 % des grandes entreprises. De plus, 49 % des DRH de PME avouent qu'il n'est pas prévu d'actions de prévention dans les 12 mois à venir (35 % pour les DRH de grandes entreprises).

Lorsqu'on les interroge sur les actions à mettre en place de façon prioritaire, les DRH des entreprises de 250 salariés et plus mentionnent en premier l'amélioration des pratiques managériales (79 % d'entre eux pensent que l'entreprise doit agir de façon prioritaire dans ce domaine), devant la mise en place de dispositifs facilitant un bon équilibre en vie privée et vie professionnelle (48 %) et la réorganisation des procédures de travail. Etonnamment, les salariés sont moins négatifs vis-à-vis de leurs managers puisqu'ils ne sont que 67 % à citer le besoin d'amélioration des pratiques managériales. En revanche, ils mentionnent le besoin de réorganiser les procédures de travail à 64 % et sont 54 % à réclamer des actions de prévention des risques psychosociaux.

 

PME