La fournaise brûle votre énergie

La canicule n'est pas un gage de performance. © jörn buchheim - Fotolia.com

Si le froid ralentit le cerveau, la chaleur le ramollit. Tous ceux qui ont dû travailler en pleine canicule sans climatisation l'ont bien compris : la productivité s'évapore quand le mercure grimpe. Généralement, la productivité s'étiole dès 26°.

Une température excessive épuise les travailleurs. "De fortes températures sont souvent causes de fatigue, lassitude, irritabilité, maux de tête et baisse des performances, de la coordination et de la vivacité", explique Actineo, l'observatoire de la qualité de vie au bureau. Evidemment, au quotidien, la difficulté réside dans la variété des organismes qui se côtoient sur l'open space. Des collègues partageant le même bureau peuvent supporter plus ou moins bien la chaleur.

Suggestions de contenus