Impôts 2017 : date, moyen de déclaration… ce qui change cette année

Impôts 2017 : date, moyen de déclaration… ce qui change cette année Certains contribuables seront obligés de déclarer leurs revenus plus tôt que prévu. D'autres devront passer par Internet pour souscrire leur déclaration d'impôts cette année alors qu'ils n'y étaient pas contraints jusque-là.

La date de déclaration d'impôts 2017 a enfin été dévoilée par l'administration fiscale. L'an dernier, le fisc avait précisé dès la mi-mars les dates butoirs à respecter pour souscrire sa déclaration d'impôts. Outre ce décalage dans l'annonce du calendrier, il y a du changement cette année : les non-résidents, qui en 2016 avaient jusqu'au 7 juin pour déclarer leurs revenus s'ils passaient par Internet, doivent cette année rendre leur copie numérique le 23 mai, c'est-à-dire en même temps que les télédéclarants de la zone 1. Pour les non-résidents qui passent par le formulaire 2042, en revanche, le délai reste le même que pour tous les autres télédéclarants (mercredi 17 mai 2017).

Ce n'est pas tout : les contribuables sont obligés d'utiliser le service de télédéclaration pour se mettre en règle avec le fisc à compter de 28 000 euros de revenu fiscal de référence (le montant figure sur l'avis d'imposition reçu à l'été 2016), contre 40 000 euros en 2016. Cette généralisation de la déclaration d'impôts en ligne – car le seuil à partir duquel la déclaration en ligne devient obligatoire sera encore abaissée en 2018 – a pour vocation d'accompagner la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.

Autre changement cette année en matière fiscale : une baisse de 20% d'impôt sur le revenu est accordée aux ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 18 500 euros net par an pour une part de quotient familial (célibataire). Un lissage est prévu jusqu'à 20 500 euros de revenus afin d'éviter les effets de seuil. Pour les couples, le plafond à ne pas dépasser est porté à 37 000 euros (avec lissage jusqu'à 41 000 euros) et il est augmenté de 3 700 euros par enfant. Pour plus de détails, sur ceux qui paient l'impôt sur le revenu, consultez notre article dédié.

Annonces Google