Cloud : Oracle s'attaque frontalement à Amazon

Cloud : Oracle s'attaque frontalement à Amazon A l'occasion de son événement mondial OpenWorld, l'éditeur annonce compléter son offre de cloud par des services de stockage et de ressources machines à la demande.

Mi-2012, Oracle avait lancé une première série de services cloud. Ils consistaient à mettre à disposition à la demande un certain nombre de briques de son offre d'infrastructure (la base de données Oracle Database, le serveur d'applications WebLogic, Oracle Exadata, le serveur d'intégration Exalogic...), mais aussi quelques-unes de ses applications (le réseau social d'entreprise Oracle Social Network, le SIRH Oracle Fusion HCM, ainsi qu'Oracle Fusion CRM).

A l'occasion de son événement OpenWorld 2013 qui se tient actuellement à San Francisco, Oracle a levé le voile sur plusieurs briques complémentaires. Au premier rang desquelles des services de ressources informatiques à la demande IaaS (reposant sur OpenStack) et de stockage. De nouvelles offres, pour l'heure en pré-version, qui positionnent désormais plus clairement le groupe américain en concurrence frontale avec Amazon et ses solutions Amazon Web Services.

Oracle en profite aussi pour améliorer ses solutions de cloud existantes. Il propose désormais la possibilité de disposer d'Oracle Database sur des instances dédiées, avec des capacités plus avancées d'optimisation et de reprise d'activité.

Mais ce n'est pas tout, le cloud d'Oracle introduit l'accès à des clusters de serveurs Weblogic (via le service Java Cloud), mais aussi à des offres de Business Intelligence et de stockage et partage de documents en mode SaaS (Documents Cloud). Enfin, le géant a levé le voile sur un service conçu pour héberger la couche serveur des applications mobiles (Mobile Cloud), domaine sur lequel Amazon et Microsoft (avec son offre Azure) se sont positionnés plus récemment. Toutes ses offres restent pour l'heure en pré-version.
 

Cloud : Oracle s'attaque frontalement à Amazon
Cloud : Oracle s'attaque frontalement à Amazon

Mi-2012, Oracle avait lancé une première série de services cloud . Ils consistaient à mettre à disposition à la demande un certain nombre de briques de son offre d'infrastructure (la base de données Oracle Database, le serveur d'applications...