Objets connectés : Samsung s'attaque au marché de l'entreprise

Objets connectés : Samsung s'attaque au marché de l'entreprise Alors que le constructeur commercialise plusieurs modèles de montre connectée orientés grand public, ses équipes planchent sur des scénarios d'utilisation de ces produits en entreprise.

Avec sa gamme Gear, Samsung propose toute une palette d'objets connectés : des montres, des bracelets, et même un casque de réalité virtuelle (le Gear VR). Une offre qui a été d'abord taillée pour des usages grand public. A l'occasion d'un événement organisé à New York cette semaine, le constructeur a indiqué travailler aussi sur des scénarios d'utilisation de cette offre orientés vers les professionnels et l'entreprise.

Samsung évoque plusieurs secteurs qu'il estime potentiellement intéressés par les objets connectés. D'abord, le trading pourrait bénéficier des montres connectées comme nouveau système d'alerte financière en mobilité. Ensuite, "la restauration qui pourrait, elle, les utiliser pour optimiser l'accueil des clients", indique Eric McCarty, vice président du mobile marketing de Samsung (dixit Computerworld). En France, le restaurant parisien Who's Bar fait partie des toutes premières référence du groupe sur ce terrain. Son personnel utilise depuis novembre 2014 des montres connectées Samsung pour transmettre des alertes entre salle et cuisine.

Du côté du casque de réalité virtuelle Gear VR, Eric McCarty évoque des applications possibles dans l'automobile, mais aussi dans l'immobilier pour proposer des visites virtuelles d'appartement ou de maison.

Naturellement, Samsung est bien conscient de l'importance pour les entreprises de disposer d'outils de gestion de flotte et de sécurité adaptés aux objets connectés. Pour répondre à ce défi, le groupe sud-coréen envisage de développer une surcouche logiciel taillée pour sa gamme Gear, dans la même logique que la solution de gestion de parc mobile Knox qui peut accompagner ses smartphones Galaxy. 

Annonces Google