Denis Remy (Cloud Computing World Expo) "Nous attendons 6 000 visiteurs sur Cloud Computing World Expo 2018"

En parallèle des salons Solutions Datacenter Management et IoT Expo, l'événement se tiendra en mars au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris.

Denis Rémy est organisateur des salons Cloud Computing World Expo, Datacenter Expo et IoT World. © Cherche Midi Expo

La 9e édition de Cloud Computing World Expo se tiendra les 21 et 22 mars prochains au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris. En 2017, l'événement avait accueilli 5 400 visiteurs. Le salon rassemblera plus de 150 exposants, à la fois des fournisseurs de cloud (public et privé) et des prestataires de services associés. En parallèle se tiendront les salons Solutions Datacenter Management et IoT World.

JDN. Quelles sont les principales tendances que vous observez sur le front du cloud cette année ?

Denis Rémy. L'actualité du secteur est toujours aussi riche, des start-up aux grandes entreprises en passant par l'écosystème des fournisseurs et des entreprises de services gravitant autour. L'ouverture par Amazon et Microsoft de data centers localisés en France s'inscrit dans ce mouvement. L'arrivée dans l'Hexagone de ces acteurs américains contribue à enrichir l'offre de clouds localisés avec un hébergement des données en France. Ce segment a pour but de répondre aux problématiques de sécurité IT et de conformité aux règlements liés à la gestion des données, dont naturellement le RGPD (règlement européen sur la protection des données, ndlr) qui entrera en vigueur le 25 mai 2018.

DSI et RSSI sont particulièrement mobilisés sur les enjeux de sécurité associés aux projets de migration et de déploiement d'applications dans le cloud. Face à ce constat, nous avons décidé de proposer dans le cadre de Cloud Computing World Expo un forum centré sur la question : Sécurité@Cloud. C'est l'une des principales nouveautés cette année. Il s'articulera autour d'une douzaine de tables rondes sur lesquelles interviendront des RSSI, des experts en sécurité ou encore des avocats. Elles couvriront à la fois les défis de sécurité liés au cloud mais aussi aux objets connectés.

Qu'en est-il des grandes thématiques au programme de Cloud Computing World Expo cette année ?

Elles sont nombreuses. Les tables rondes et interventions porteront notamment sur le cloud brokering, le cloud et l'IA, la réversibilité, le multicloud, les politiques de développement cloud-first, les coûts, la containérisation et les microservices, sans oublier la place du cloud dans la transformation numérique et les stratégies d'organisation. L'événement rassemblera plus de 150 exposants, à la fois des fournisseurs de cloud public et privé, et des prestataires de services associés. En parallèle de Cloud Computing World Expo, Solutions Datacenter Management aura son propre espace d'exposition, avec à la clé un programme d'une dizaine de tables rondes centrées sur les centres de données modernes.

Des DSI et CTO de nombreuses grandes marques seront là pour témoigner : EDF, Engie, Bonduelle, HEC, PSA...

Un espace d'exposition sera par ailleurs consacré aux technologies de blockchain. Il regroupera divers acteurs de la chaîne de bloc : concepteurs et opérateurs, développeurs d'applicatifs, sociétés de services et de conseils spécialisées dans le domaine... Un programme de 6 tables rondes, montées en lien avec le pôle de compétitivité France Innovation, lui est dédié. Pour la première fois, nous proposerons en parallèle un forum sur l'intelligence artificielle, International Artificial Intelligence Congress, avec là-encore 6 tables rondes. Enfin,  pour la cinquième année consécutive, Cloud Computing World Expo accueillera l'Open Cloud Forum by OW2, une après-midi de présentations de projets et de conférences préparées par la communauté open source OW2. Au total, nous attendons quelque 6 000 visiteurs cette année.

Aux côtés de Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management, vous organisez également IoT Expo pour la 3année consécutive…

Cet événement prend de l'ampleur. Pour cette nouvelle édition, nous avons prévu un programme de 40 conférences : tables rondes, ateliers de bonnes pratiques… Il a pour but de couvrir toute la chaine d'un projet IoT : la question du modèle économique et des usages et applications sectoriels, celle des plateformes et environnements de développement et d'exécution, les problématiques réseaux & télécoms, de traitement et stockage des données produites par les objets, mais aussi les défis en matière de sécurité.

Quels seront les dispositifs pour favoriser le networking ?

Comme les années précédentes, nous proposerons un service de rendez-vous d'affaires. Il permettra aux visiteurs d'être mis en relation avec des exposants qui peuvent les intéresser, en fonction de leurs besoins et projets en cours. Le dispositif est d'abord destiné aux exposants qui en font la demande. Il fera l'objet d'entretiens de qualification en amont. Sur les salons, un espace sera dédié aux rendez-vous qui auront pu être pris dans le cadre du processus. 

En parallèle de ce premier service, nous avions mis en place en 2017 un espace de conseil en matière de financement de projets. Il s'adresse aux start-up et départements de grandes entreprises en quête de financements publics ou souhaitant bénéficier du crédit d'impôt recherche. Il sera de nouveau proposé cette année, avec en plus un espace de conseil juridique. Monté en lien avec un avocat, ce dernier permettra d'aborder les principaux enjeux juridiques et contractuels liés à la mise sur pied d'un nouveau concept ou d'un nouveau produit numérique.

Information et inscription sur le site de l'événement

A lire aussi :

Annonces Google