Cycloid lève 3 millions d'euros pour internationaliser sa plateforme DevOps

Cycloid lève 3 millions d'euros pour internationaliser sa plateforme DevOps La start-up parisienne en profite pour doter sa plateforme d'une console de modélisation graphique d'architectures cloud orientée infrastructure as code.

Editeur français d'une plateforme DevOps, Cycloid boucle sa première levée de fonds. A hauteur de 3 millions d'euros, elle a été réalisée auprès d'Orange Digital Ventures (ODV), le fonds d'investissement d'Orange centré sur les phases d'amorçage. Fort de cet apport, la jeune pousse entend consolider sa présence sur le marché français tout en donnant le coup d'envoi à son déploiement commercial à l'international. En ligne de mire : l'Allemagne, l'Espagne, la Grande-Bretagne, Israël et la Suède. Pour se donner les moyens de ses ambitions, Cycloid compte passer de 25 salariés à 50 d'ici un an.

Du dépôt de code à la production

Fondée en 2015 par Benjamin Brial, ex-responsable commercial d'eNovance (depuis acquis par Red Hat), Cycloid a déjà imprimé sa marque dans l'écosystème français du cloud. Comptant parmi les rares acteurs français certifiés Advanced Technology et Consulting partner par AWS, la société cible aussi bien les grands comptes souhaitant industrialiser leur approche DevOps que les petites équipes cherchant à l'outiller. Revendiquant France Télévisions, Frizbiz, Millésima ou Warner Bros parmi ses références, elle s'est illustrée dès 2017 en remportant le trophée d'EuroCloud France dans la catégorie start-up.

Cycloid recouvre tout le cycle du DevOps, du dépôt de code à la production. Avec à la clé, pour chaque étape du workflow, l'implémentation d'outils open source sélectionnés sur le volet : Ansible (pour la gestion des configurations), Docker et Kubernetes (pour les architectures en containers), Terraform (pour l'infrastructure as code),  Prometheus et Grafana (pour le monitoring), Vault (pour la gestion des accès)... Doté de passerelles vers Slack, GitHub ou Bitbucket, le produit s'articule autour d'une console intégrée combinant le tout. Elle orchestre les processus de déploiement et d'intégration continus (CI/CD), la description et la documentation des architectures, les routines de production, les logs, sans oublier le monitoring des événements et la supervision de la consommation des services cloud et dépenses associées.

"Notre offre combine les avantages d'une CMP à ceux d'un PaaS, mais sans être aussi contraignante"

"Notre moteur d'intégration continue repose nativement sur l'outil open source Concourse. Sachant qu'il est toujours possible de brancher une application de CI tierce si besoin", commente Benjamin Brial. Il en va de même pour les autres composants de la plateforme. "La solution est entièrement modulaire. Pour la gestion des accès par exemple, on pourra connecter un autre outil que Vault, ou recourir à Elastic Stack pour centraliser les logs, etc.", égraine Benjamin Brial. Aux côtés d'AWS, Cycloid revendique la possibilité de déployer son produit sur n'importe quel cloud.

"Au final, notre offre combine les avantages d'une CMP à ceux d'un PaaS, mais sans être aussi contraignante", argue Benjamin Brial. Un catalogue de services donne accès à une série de projets pré paramétrés pour déployer des infrastructures Drupal, Elasticsearch, Kibana, Magento... Avec pour chacun, l'ensemble du stack qui va bien (pipeline de CI/CD, configuration management, infrastructure as code...). Doté d'un mode privé, le catalogue peut accueillir en parallèle les services propres à chaque client et distribués en interne par la DSI.

Jusqu'ici accessible on-premise ou en mode cloud seulement sur demande, Cycloid profite de sa levée de fonds pour décliner sa solution sous la forme d'une offre SaaS publique payable en ligne par carte bancaire. Son prix d'entrée s'élève à 45 euros par utilisateur et par mois. Compte tenu de cette approche hybride, Cycloid mise à la fois sur une stratégie de commercialisation directe et indirecte. "Pour l'indirect, nous sommes en train de déployer un programme de partenariats fédérant des agences, des ESN et des fournisseurs de cloud", précise Benjamin Brial.

Bientôt disponible sur Google Cloud et Microsoft Azure

Plus intéressant encore, la société annonce également enrichir son produit d'une console de modalisation graphique d'architectures cloud taillée pour le développement visuel d'infrastructure as code. Elle permet d'agencer par glisser-déposer les différents services cloud nécessaires à une application : gestionnaire d'équilibrage de charge, instances front-end, base de données... Puis de configurer leurs liens et paramétrer leurs variables. En bout de course, le code Terraform correspondant est automatiquement généré dans la logique d'un éditeur de code en Wysiwyg. Pour l'heure limitée à AWS, Cycloid prévoit d'étendre la console à Google Cloud et Microsoft Azure d'ici la fin de l'année.

La société enrichit son produit d'une console de modalisation graphique d'architectures cloud taillée pour le développement visuel d'infrastructure as code. © Capture Cycloid

Autour du même sujet

Cycloid lève 3 millions d'euros pour internationaliser sa plateforme DevOps
Cycloid lève 3 millions d'euros pour internationaliser sa plateforme DevOps

Editeur français d'une plateforme DevOps, Cycloid boucle sa première levée de fonds. A hauteur de 3 millions d'euros, elle a été réalisée auprès d'Orange Digital Ventures (ODV), le fonds d'investissement d'Orange centré sur les...