Windows 10 : la mise à jour Redstone 5 se dessine

Windows 10 : la mise à jour Redstone 5 se dessine Après la mise à jour d'avril, Microsoft planche désormais sur la prochaine version intermédiaire de Windows 10. Pour l'heure en bêta, elle devrait être lancée en octobre prochain.

[Mis à jour le 15 juin 2018 à 18h50]​​​  Après la sortie de la Windows 10 April Update fin avril, Microsoft enchaîne les bêtas dans l'optique du lancement de la mise à jour suivante de Windows 10 (nom de code : Redstone 5). La dernière d'entre-elles (build 17692) intègre le support de SwiftKey, le système de saisie tactile par swipe (balayage des doigts sur l'écran) de Microsoft. Une technologie acquise par le groupe en 2016 qui était déjà disponible pour Android et iOS. La sortie de Redstone 5 en version finale devrait intervenir en octobre prochain si l'éditeur conserve son calendrier habituel. Parmi ses principales évolutions, cette nouvelle mouture va réintroduire une nouveauté qui avait été initialement prévue dans l'April Update, puis retirer : la possibilité d'ouvrir plusieurs applications au sein d'une même fenêtre (grâce à un mécanisme d'onglets équivalent à celui d'un navigateur web). Redstone 5 devrait intégrer par ailleurs une nouvelle fonction de capture d'écran, mais aussi un presse papier. Comme sur Mac OS, ce dernier doit permettre de sauvegarder des contenus, textes et images (via copier-coller) puis de les synchroniser entre différents terminaux Windows. Enfin, Microsoft promet d'enrichir le moteur de recherche du système d'un mode de prévisualisation des résultats, mais aussi d'introduire une nouvelle fonctionnalité pour basculer vers le mode S, une configuration plus légère et performante de l'OS (mais qui n'autorise que les applications du Microsoft Store)

Lancé en juillet 2015, Windows 10 a passé le cap des 700 millions d'appareils actifs selon les dernières données de Microsoft dévoilées début décembre (ce chiffre était de 500 millions en mai dernier). Un volume qui inclut les terminaux Windows 10 de type tablette ou PC, mais également les consoles Xbox One - qui tournent désormais aussi sous le système d'exploitation de Microsoft. Selon les derniers chiffres de Netmarketshare, Windows 10 est installé sur près de 34% des ordinateurs de type desktop à travers le monde.

Windows 10 April 2018 Update : les nouveautés

Les mises à jour de Windows 10 et d'Office 365 sont désormais synchronisées. Elles interviennent chacune deux fois par an, autour des mois de mars-avril et septembre-octobre. Dans le sillage de la Windows 10 Fall Creators Update sortie début octobre, Microsoft a donc livré fin avril une nouvelle mise à jour (nom de code : Redstone 4). 

Officiellement baptisée Windows 10 April 2018 Update, elle a commencé à être poussée par l'éditeur, via internet, en privilégiant d'abord les machines les plus récentes sur lesquelles les risques d'incompatibilité sont faibles. Si vous ne souhaitez pas attendre, il est possible de la télécharger. Pour cela, il suffit de saisir "recherche des mises à jour" dans le moteur de Windows 10 et de cliquer sur le résultat correspondant. Si la requête ne donne rien, vous pouvez également télécharger l'assistant de mise à jour proposé par Microsoft sur son site. La Windows 10 April Update introduit sept nouveautés importantes : 

  • eSIM.  La mise à jour prend en charge les cartes SIM pré-intégrées. Objectif : éviter aux utilisateurs de portables 4G d'avoir à passer par la case magasin pour activer leur abonnement télécoms. Pour mettre en œuvre leur connexion, il suffit d'associer le profil cloud de l'utilisateur à son forfait. Microsoft baptise ce nouveau service "Always Connected". Du côté de la cible professionnelle, le groupe annonce une offre "Enterprise eSIM" qui permet de gérer des parcs entiers de PC équipés d'eSIM (lire l'article : Le "PC toujours connecté", nouvelle arme de Microsoft dans la mobilité).
  • Fluent Design (projet Neon).  Microsoft continue de déployer la nouvelle interface graphique de Windows 10 (Fluent Design). Celle-ci fait son apparition dans l'application de gestion des paramètres. 
  •  Timeline. Cette fonction permet de revenir à un état antérieur de Windows, et ainsi retrouver applications, fichiers ou sites web précédemment ouverts. Point intéressant : l'historique en question est accessible via toutes les machines rattachées à un même compte Windows. Pour l'heure, cette fonctionnalité ne prend en charge qu'un nombre limité d'applications (Office, WordPad, Paint...). Microsoft entend inciter les développeurs du Microsoft Store à l'implémenter.  
Avec l'April Update, Windows 10 introduit une timeline permettant de remonter dans l'historique des fichiers et applications ouvertes. © JDN / Capture
  • Near Share. Ce dispositif donne la possibilité d'échanger des fichiers entre terminaux via les protocoles réseau de communication sans fil Bluetooth ou wi-fi.  Une fois activé via le centre de notifications, il permet de gérer ce partage via un clic droit sur les documents souhaités. Pour l'heure, ce service ne prend charge que les appareils Windows, mais Microsoft prévoit de le rendre compatible dans l'avenir avec iOS et Android (dixit le site MSPoweruser).
  • Focus Assist. Accessible dans le menu Paramètres, la fonction Focus Assist limite ou bloque les notifications sur certaines plages horaires pour éviter à l'utilisateur d'être déconcentré dans une tâche ou un travail à réaliser.
La fonction Focus Assist permet de limiter ou bloquer les notifications sur certaines plages horaires pour éviter d'être déconcentré. © JDN / Capture
  • Diagnostic Data Viewer app. Cette nouvelle application permet de visualiser l'ensemble des données de télémétrie que l'OS communique à Microsoft. Ces informations sont recueillies par l'éditeur pour ensuite être utilisées en vue d'optimiser la performance du système d'exploitation (lire le détail sur le blog de Windows). Un bouton a été ajouté en parallèle dans l'application de configuration pour permettre de les effacer.  Il est également possible désormais de restreindre l'accès des applications aux fichiers. 
  • La possibilité de désactiver le mode S. Le mode S de Windows 10 a été initialement conçu pour équiper des PC portables légers à destination du secteur de l'éducation. Dessiné pour améliorer les performances du système, il est désormais proposé sur d'autres catégories de portables (notamment ARM).  Principale contrainte de ce mode : il se limite aux applications du Windows Store, l'objectif étant d'assurer une expérience plus sûre et plus maîtrisée en n'exécutant que des applicatifs validés par Microsoft. Pour palier cette contrainte, une nouvelle fonction fait son apparition dans la console de paramétrage de Redstone 4, qui va permettre de le désactiver si besoin (voir la capture dans le tweet ci-dessous).

Windows 10 : avis et test

Le JDN a testé Windows 10 sur une tablette Surface Pro de première génération. Globalement, Windows 10 est un Windows de bonne facture. La migration vers Windows 10 a bien fonctionné. Tous les logiciels installés initialement (dont certains de génération Windows 7) ont pu migrer sans problème. Lire le test complet du JDN : Windows 10, test et avis de la rédaction

Le futur de Windows 10

Pour la suite, Microsoft se préparait à faire profondément évoluer l'assistant vocal Cortana. Dixit Windows Central. Première modification envisagée : une nouvelle interface graphique similaire à celle de l'assistant intelligent de Google sur Android. Elle viserait à faciliter les échanges par écrit aux côtés des interactions vocales. Second changement : le point d'entrée de Cortana ne serait plus le bouton Démarrer de Windows 10 et le moteur de recherche Bing, mais l'Action Center de l'OS (centralisant les notifications, mails...) accessible à droite de la barre de tâches. Au sein de Windows 10, Cortana serait ainsi repositionné comme un chatbot universel combinant interactions vocales et textuels, avec la capacité d'intégrer tous les canaux de communication : assistant intelligent, alertes, mail, messagerie instantanée, bots... L'introduction en bêta des Cortana Collections va dans le même sens.

Dans une optique à plus long terme, Microsoft serait en train de plancher en parallèle sur une réécriture de Windows visant à en faire un OS plus modulaire, et déclinable pour une grande variété de terminaux. Nom de code du projet : Windows Core OS.  D'après Zdnet.com, le projet Andromeda (qui a déjà fait l'objet de nombreuses fuites) tirerait précisément parti de Windows Core OS. Il aurait pour but d'aboutir à un  nouveau type de tablette Windows avec un écran en deux parties rabattable.  Aux côtés d'Andromeda , Microsoft travaillerait sur une nouvelle interface graphique pour desktop reposant également sur Windows Core OS.  Baptisée Polaris, elle s'adosserait à CShell, une interface autodimensionnable en fonction de la taille de l'écran. 

Selon Windows Central, Microsoft envisagerait d'abandonner le nom de code utilisé depuis deux ans en interne pour désigner les mises jour de Windows 10 (Redstone).  Ce terme avait été introduit avec la Windows 10 Anniversary Update, qui correspondait à la mise à jour du premier anniversaire de l'OS lancée mi 2016. Il s'agissait donc alors de Redstone 1. La prochaine mise à jour de l'OS, dont la sortie devrait avoir lieu en septembre ou octobre prochain, correspond à Redstone 5.  D'après Windows Central, la version suivante de Windows 10, qui devrait correspondre à la première de 2019, pourrait être appelée 19H1, 19 désignant l'année et H1 la première mise à jour de 2019. Devraient donc venir ensuite 19H2, puis  20H1, 20H2, et ainsi de suite...

Windows 10 : les prix

  • Windows 10 Familiale : 134,99 euros (tarif officiel de Microsoft), 124 euros (tarif des revendeurs dans le meilleur des cas)
  • Windows 10 Pro : 261,99 euros (tarif officiel), 154,90 euros (tarif des revendeurs dans le meilleur des cas)
  • Windows 10 Pro for Workstations édition taillée pour les stations de travail musclées (comptant jusqu'à 6 To de RAM et 4 processeurs physiques)
  • Windows 10 S : gratuit (les acquéreurs d'un terminal équipé de Windows 10 S ont la possibilité de migrer gratuitement vers Windows 10 Pro  d'ici le 31 mars 2018) 
  • Windows 10 Enterprise en S Mode
  • Windows 10 Mobile : gratuit.
  • Windows 10 Education : prix non communiqués (disponible par le biais de contrats de licences en volume).
  • Windows 10 Enterprise : prix non communiqués (disponible par le biais de contrats de licences en volume).
  • Windows 10 IoT : prix non communiqués

Windows 10 ISO : installer via CD, DVD ou clé USB

Pour installer (ou réinstaller) Windows 10 depuis un support externe (que ce soit CD, DVD ou clé USB), il est recommandé de recourir à l'outil de création de support proposé par Microsoft. Il permet d'enregistrer une image disque de Windows 10 (ou ISO) sur le support de son choix. Toutes les éditions de Windows 10 sont proposées par le biais de l'outil hormis Windows 10 Enterprise.Télécharger l'outil de création d'ISO de Windows 10

Windows 10 Update : mettre à jour son PC

Les utilisateurs souhaitant passer à Windows 10 peuvent le faire via le site de Microsoft. D'après l'éditeur, Windows 10 a la capacité de faire tourner toutes les applications conçues pour Windows 7 et Windows 8. L'OS est aussi conçue pour faire marcher tous les pilotes compatibles avec ces anciennes versions. Une fois installé, Windows 10 fait l'objet de mises à jour régulières, visant à en optimiser sécurité et performances. Deux fois par an, l'OS bénéficie, aussi, d'une mise à niveau apportant de nouvelles fonctionnalités. A noter : Microsoft publie sur son site une page récapitulant toutes les mises à jour de Windows 10 et Windows 10 Mobile (qu'elles soient en bêta ou en version finalisée).

Télécharger Windows 10

Les nouveautés de Windows 10

  • Un Menu Démarrer, et un vrai bureau pour les PC : Windows 10 réintègre un "vrai" menu/bouton démarrer proche de celui de Windows 7. L'interface moderne, dédiée aux tablettes, disparaît sur les terminaux non-tactiles, dotés de souris et clavier.
  • Le mode Continuum : Windows 10 permet de basculer dynamiquement du mode desktop au mode tactile en fonction de la configuration : tablette ou ordinateur portable (netbook, ultrabook...). Une fonction qui est conçue pour les terminaux hybrides.
  • La possibilité de créer plusieurs bureaux virtuels : Windows 10 introduit une fonctionnalité de desktop virtuel. Elle permet à l'utilisateur de disposer de plusieurs bureaux en fonction de ses besoins professionnels ou personnels, et de passer l'un à l'autre.
  • L'assistant vocal Cortana : L'assistant Cortana (déjà présent dans Windows Phone) entre dans Windows. Il permet de lancer, par la voix ou en plein texte, des recherches locales ou sur le Web, mais aussi de gérer son agenda, son calendrier...
  • De nouvelles applications : Windows 10 intègre un nouveau navigateur baptisé Edge, qui se veut plus moderne qu'Internet Explorer. On relève également un nouveau centre de notifications et une intégration optimisée à Office 365 (via OneDrive).
  • Des apps universelles : Windows 10 introduit des "Universal Apps" portables sur toutes ses déclinaisons (Windows 10, Windows 10 Mobile, Xbox...). Elles sont proposées via un Windows Store désormais unifié ciblant à la fois mobile et desktop.
  • De nouvelles fonctions de sécurité : Windows 10 intègre de nouvelles fonctions de sécurité : authentification multi-facteur, protection de données, et authentification biométrique - y  compris par faciale (via Windows Hello).

Les nouveautés plus récemment

  • Un nouveau design (baptisé Microsoft Fluent Design System). Plus "intuitif" et "homogène entre les différents appareils" Windows (PC, tablette, smartphone...), il se traduit par une interface graphique plus animée, agrémentée d'effets de profondeur et de fenêtres d'application transparentes.
  • La réalité mixe arrive dans Edge. Le navigateur de Windows 10 prend désormais en charge EdgeHTML 16. Une spécification qui lui permet de supporter la technologie de réalité virtuelle mixe de Windows 10 (Windows Mixed Reality).
  •  La possibilité d'épingler des contacts sur la barre de tâches. Les nouveaux raccourcis (baptisés MyPeople) donnent notamment la possibilité de lancer plus rapidement une conversation Skype ou encore de partager des fichiers.
  • Story Remix. Introduit dans l'application de gestion de photos (Photos), le dispositif Story Remix doit permettre de réaliser automatiquement des prè-montages de vidéos ou de slideshows en se basant sur la reconnaissant d'images.
  • Un "cloud Clipboard". Un clipboard en mode cloud fait son apparition pour faciliter les copier-coller entre terminaux (Windows 10, iOS/Android). Windows 10 intègre aussi pour l'occasion une nouvelle icône permettant d'associer un smartphone à son PC ou sa tablette (Continue on PC), dans l'optique de faciliter la continuité des tâches entre appareils (lire une page web, rédiger un document...). 
  • OneDrive Files on Demand. Windows 10 peut désormais ouvrir un fichier présent sur l'environnement cloud de stockage de fichiers OneDrive sans pour autant avoir à le télécharger sur la machine.   
  • Eye Control. L'OS intégre une fonctionnalité de contrôle par suivi des yeux. Elle ne fonctionne pour l'heure qu'avec le capteur réticulaire Eye Tracker 4C du Suédois Tobii.
  • Contrôle des données personnelles. Les fonctions de contrôle des données personnelles sont renforcées.  L'utilisateur va pouvoir autoriser ou non une application à accéder à la localisation du terminal.
  • Windows 10 Pro for Workstations. Une nouvelle édition de l'OS taillée pour les stations de travail musclées (comptant jusqu'à 6 To de RAM et 4 processeurs physiques) fait son apparition.
  • Windows Defender Exploit Guard. Côté sécurité, Microsoft enrichit le kit de sécurité de Windows 10 (Enhanced Mitigation Experience Toolkit) d'un module centré sur la lutte contre le piratage, baptisé Windows Defender Exploit Guard. 

Windows 10 Pro vs Home

  • Windows 10 Home est taillée pour les PC, tablettes et terminaux hybrides (2 en 1) commercialisés auprès du grand public.
  • Windows 10 Pro est dotée de fonctions pour les PME : gestion de flotte, protection des données, intégration au cloud... (édition optimisée pour les configuration matérielle jusqu'à 2 To de RAM et 2 processeurs physiques).
  • Windows 10 Enterprise intègre des fonctions de sécurité et de gestion de flotte plus avancées que celles de Windows 10 Pro.
  • Windows 10 Education est dessinée pour le secteur de l'éducation (les écoles, les universités...).
  • Windows 10 S : c'est une nouvelle édition destinée aux PC à moins de 300 dollars. Elle se veut légère et performante. Pour ce faire, elle n'exécute que des applications disponibles sur le Microsoft Store (et donc validées par Microsoft). Trois premiers terminaux optimisés pour cette édition ont été commercialisés : les Lenovo N23 et N24, ainsi que le Surface Laptop.
  • Windows 10 IoT : édition taillée pour les objets connectés, les "Wearable" et les machines-outils industrielles. 
  • Windows 10 Pro for Workstations : nouvelle édition taillée pour les stations de travail musclées (comptant jusqu'à 6 To de RAM et 4 processeurs physiques). 

Windows 10 Mobile

Comme son prédécesseur (Windows Phone 8.1), Windows 10 Mobile est gratuit. Conçu pour les smartphones et phablettes (et plus globalement les terminaux de moins de 9 pouces), Windows 10 Mobile propose un look assez proche de son prédécesseur, avec un écran d'accueil faisant apparaître les apps sous forme de tuiles. En octobre 2017, Microsoft a annoncé qu'il cessait de développer cet OS, précisant néanmoins qu'il continuerait à proposer des mises à jour de sécurité.

Windows 10 : configuration requise

  • Processeur : 1 GHz ou plus rapide
  • Mémoire RAM : 1 Go (pour une architecture en 32 bits) ou 2 Go (64 bits)
  • Espace disque : 16 Go
  • Carte graphique : périphérique DirectX 9 avec pilote WDDM

La mise à jour d'un terminal existant nécessite Windows 7 SP1 ou Windows 8.1 Update, ainsi qu'un compte Microsoft et un accès Internet. Quelques processeurs 64 bits plus anciens peuvent par ailleurs bloquer l'installation. Pour accéder au Windows Store et télécharger des apps depuis un terminal sous Windows 10, Microsoft précise qu'il est nécessaire de disposer d'un écran d'une résolution d'au moins 1024 x 768 pixels, et d'un compte Microsoft.

Annonces Google