RH Analytics : prochain levier-clé de la performance de l'entreprise

RH Analytics : prochain levier-clé de la performance de l'entreprise La majorité des cadres d'entreprise anticipent une utilisation croissante de l'Analytics RH. Mais ils se disent en même temps sceptiques quant à l'efficacité de la démarche.

A l'heure où l'innovation et l'agilité représentent plus que jamais des leviers de croissance, les ressources humaines reviennent sur le devant de la scène comme fonction stratégique de l'entreprise. Et face au défi d'une gestion plus fine de la matière grise, les technologies dites de RH Analytics sont conçues comme leur bras armé. C'est en l'occurrence le message qui transparait d'une étude que vient de publier KPMG en lien avec The Economist Intelligence Unit.

Sur 375 cadres interrogés par KPMG à travers le monde (dont 67% appartenant à la fonction RH), 82% anticipent un recours croissant aux solutions de RH Analytics. Parmi les apports de ces technologies, KPMG évoque la possibilité de créer des indicateurs corrélant niveau d'expérience et de formation d'une part, et niveau de rémunération d'autre part, mais aussi style de management et rentabilité opérationnelle. Autre perspective évoquée : l'analyse prédictive des compétences, notamment en vue de piloter la gestion des carrières. "L'objectif du RH Analytics est d'identifier les liens directs entre la gestion des talents, les modes organisationnels, de management et de culture de l'entreprise, et ses résultats opérationnels et financiers : satisfaction client, qualité, rentabilité, etc.", détaille le cabinet de conseil et d'audit.

Analytics RH : la culture d'entreprise évoquée parmi les obstacles

65% des cadres consultés par KPMG indiquent avoir déjà appliqué des analyses avancées et techniques de Big Data pour améliorer l'efficacité de la fonction RH. Mais dans le même temps, les répondants sont 55% à se dire sceptiques quant à la capacité de ces technologies à apporter une valeur significative à la gestion RH... Pour expliquer ce paradoxe, le cabinet a interrogé les répondants sur les obstacles venant freiner l'adoption du RH Analytics. La culture d'entreprise est celui qui est le plus souvent évoqué (32%), devant le manque de compétences et de ressources (30%) et la qualité des données (29%).

Enfin, près d'un cadre non-RH sur trois (30%) estime que la fonction RH ne joue pas un rôle suffisamment fort pour atteindre les objectifs stratégiques de l'organisation. "Cette opinion est partagée par seulement 8% des cadres RH", relève pour finir KPMG.

kpmg
Infographie tirée de l'étude Evidence-based HR de KPMG - The Economist Intelligence Unit. © KPMG - The Economist Intelligence Unit.

Annonces Google