Microsoft renonce à récupérer le trop versé aux salariés licenciés

La presse américaine révélait hier que des erreurs comptables s'étaient produites lors du versement du solde de tout compte aux 1400 salariés licenciés par Microsoft en janvier. Ainsi, 25 ex-employés auraient perçu des montants supérieurs à ce qui devait en principe leur être alloué (20 autres auraient en revanche été sous-indemnisés). Microsoft avait donc adressé un courrier aux 25 personnes concernées pour leur demander de rembourser le trop-perçu sous 14 jours. Sans doute contraint par la mauvaise publicité d'une information largement relayée par la presse, Microsoft a finalement renoncé à exiger ces remboursements. L'éditeur s'est bien entendu aussi engagé à rembourser les salariés quant à eux lésés.

Annonces Google