L’infrastructure au cœur d’une transformation digitale réussie

Les responsables informatiques doivent aujourd'hui trouver la meilleure façon d'accompagner la transformation digitale des entreprises et l'adoption de l'intelligence artificielle avec une solution simple et peu coûteuse. Et si la réponse se trouvait dans l'infrastructure de stockage ?

L’impact de la transformation digitale sur le secteur tertiaire n’est plus à prouver, révolutionnant sur son passage tous les aspects des services : processus, expérience utilisateur, vitesse des transactions. Elle a ouvert de nouveaux horizons passionnants, à commencer par l’Intelligence Artificielle (IA), le domaine qui suscite le plus d’engouement. Selon IDC, le marché de l’IA, qui pesait près de 8 milliards d’euros en 2016, devrait atteindre plus de 47 milliards d’euros d’ici 2020. Entre le développement des chatbox pour améliorer les services clients et celui de l’analytique moderne et du machine learning (apprentissage automatique) pour lutter contre la fraude, les cas d’usage sont de plus en plus nombreux. Quelle que soit l'innovation, les responsables informatiques font face à un seul et même enjeu : celui de trouver une façon d’accompagner la transformation digitale et le développement des technologies de l’IA au sein de l’entreprise sans augmenter la complexité informatique, les coûts et les risques associés.

La réponse se trouve dans l’infrastructure de stockage, à la fois réceptacle et gardien des données exploitées par l’entreprise, qui constitue le socle de l’IA. La nature de cette infrastructure va avoir un impact certain sur la valeur ajoutée que les responsables informatiques apportent à leur entreprise, de la sélection initiale à la simplicité d’administration de la solution, en passant par la manière dont elle est déployée et sa capacité d’évolutivité.

Opter pour des solutions évolutives, au détriment des environnements tentaculaires

Les applications d’analytique moderne ou d’apprentissage automatique exploitent des données non structurées de façon massive et en temps réel, que les infrastructures traditionnelles sont incapables de traiter autrement qu’en série. Cette limite impose à de nombreuses entreprises de déployer des serveurs additionnels pour traiter ces données en parallèle, durant leur phase de test de l’algorithme d’IA. Mais ce choix peut se révéler rapidement contre-productif quand il s’agit de déployer un projet IA dans son ensemble.

Face à cette problématique, le stockage 100% flash s’est récemment imposé sur le marché comme une solution adaptée, grâce à sa capacité à multiplier les IOPs (opérations d'entrée-sortie par seconde) par dix et de diviser d'autant la latence. Il consomme également dix fois moins d’énergie pour son alimentation et son refroidissement. Les entreprises qui font le choix du stockage flash voient leur service client amélioré, ainsi que l’efficacité de leurs opérations et la transformation de leurs processus métier. C’est pour cela que le Flash est devenu la réponse privilégiée pour développer une infrastructure de données performante et laisser les environnements tentaculaires derrière soi.

Améliorer le retour sur investissement en stoppant le cycle de l’obsolescence

Parce que les échanges et transactions doivent désormais se dérouler en continu, à des vitesses effrénées, la technologie de stockage des données doit se montrer performante tout en garantissant un haut niveau de sécurité des données. En effet, les opérations de mise à jour des logiciels ou de déploiement des mises à niveau doivent se dérouler rapidement, tout en étant cryptées, sans que cela impacte pour autant l’environnement de production.

La technologie Flash répond à nouveau à ces besoins, et a fait ses preuves sur le marché ; mais elle ne peut pas encore véritablement répondre aux problématiques de retour sur investissement. Pour accélérer la technologie, il faut cesser de suivre le modèle de remplacement des solutions de stockage tous les trois ans, qui contribue à freiner l’innovation. Les entreprises ont besoin de programmes qui s’inscrivent dans la continuité et facilitent le développement de leurs activités tout en leur facilitant les éventuelles interruptions et la procédure de migration des données.

Les données sont devenues, sous l’effet de la transformation digitale en œuvre, le nouvel or noir de l’époque. Pour les exploiter au mieux, il est impératif de considérer le stockage comme une ressource stratégique et une source d’innovation, sans qu’il suscite pour autant un budget démesuré pour l’entreprise. Il suffit d’avoir un environnement de stockage simple, évolutif et performant pour gagner en innovation durant les prochaines décennies. Il incombe aux responsables informatiques de choisir la solution qui permettra à leur entreprise de poursuivre leur transformation et de rester compétitive.

   

Annonces Google