Comment repenser les infrastructures pour optimiser la disponibilité des actifs ?

Les industriels doivent repenser leurs ressources et infrastructures IT pour développer des modèles centrés sur la disponibilité des actifs. L'IA représentera une pièce maîtresse de cette stratégie.

Aujourd’hui, les grands fabricants industriels se trouvent à un moment charnière de leur histoire et sont face à un choix crucial pour l’avenir de leur entreprise : adopter de nouveaux processus et ressources métiers pour réussir, ou maintenir le status quo et se laisser dépasser.

En réponse aux nouvelles attentes des consommateurs pour des services fournis sous forme d’abonnement, les industriels de tous secteurs se tournent vers la servicisation – c’est-à-dire la transition d’un système de vente de produit vers un système de vente du résultat ou de la valeur que le produit peut générer.

Cette transition met à l’épreuve l’organisation des services après-vente, souvent peu optimisée chez de nombreux industriels. Pendant des décennies, les fabricants se sont focalisés sur l’exécution des réparations, consistant à réparer un produit une fois que celui-ci est en panne ou hors service. Aujourd’hui les choses sont différentes : les clients exigent des produits et des équipements qui fonctionnent en continu. C’est ce qui pousse les industriels à passer à un modèle plus dynamique de prévention des réparations – ou, en d’autres termes, de maximisation de la disponibilité des actifs.

L’optimisation de la disponibilité des produits est essentielle au succès de quasiment tous les utilisateurs finaux de biens et équipements durables. Si un actif est hors-service, les clients n’en paieront pas l’utilisation. Dès lors, la course pour la transformation du modèle commercial est lancée, et elle se fait à une vitesse très élevée. A l’arrivée, ce sont les industriels qui auront fait évoluer leur entreprise le plus efficacement vers la maximisation de la disponibilité des produits qui prendront l’avantage.

Le cabinet Worldwide Business Research (WBR) a récemment publié les résultats d’une étude visant à comprendre comment les industriels doivent s’organiser pour répondre aux nouvelles attentes de leurs clients. Si l’étude a mis en évidence le fait que de nombreux industriels n’ont pas encore mis en place les infrastructures ad hoc, elle montre aussi qu’ils progressent rapidement en intégrant des technologies de nouvelle génération afin de transformer leurs modèles commerciaux vers des modèles centrés sur la disponibilité.

Les équipementiers s’approprient les technologies stratégiques

Maximiser la disponibilité des actifs nécessite de disposer des technologies adaptées pour pouvoir mettre en place la nouvelle organisation des services. Le marché de l’Internet des Objets (IoT) devrait atteindre 267 milliards de dollars d’ici 2020, et les industriels doivent se préparer à l’impact que cette technologie va avoir sur leurs activités. Cependant, cette étude indique que les investissements des fabricants dans l’IoT pourraient ralentir.

Avec seulement 22% des industriels affirmant que l’IoT sera un investissement majeur dans l’année à venir, cela pourrait signifier que cet investissement a, d’ores et déjà, été réalisé et que l’attention se porte à présent sur l’optimisation de l’exploitation des données que les plateformes IoT collectent.

La technologie plus que jamais au centre de l’équation en 2019

Des millions de points de données sont dorénavant disponibles grâce à des produits équipés de capteurs sur le terrain, et ce nombre ne va faire qu’augmenter. Il est impossible pour une personne – ou une équipe de personne – de trier ces données et les exploiter pour améliorer les performances et l’efficacité de l’entreprise. Les industriels de tous les secteurs utilisent l’Intelligence Artificielle (IA) et le machine learning pour exploiter ces données au profit de leurs activités.

Plus de la moitié des industriels interrogés envisagent d’effectuer d’importants investissements dans l’IA et le machine learning au cours de l’année à venir, et 29% supplémentaires un investissement moyen. Il ressort clairement que la majorité des fabricants industriels comprennent l’importance de ces technologies émergentes pour mettre en place les services de nouvelle génération.

Au cœur du modèle de service centré sur l’optimisation de la disponibilité des actifs, on retrouve la maintenance proactive, qui repose elle-même sur l’analyse prédictive. Avec 90% des industriels prévoyant d’investir dans l’analyse prédictive au cours de l’année à venir, il est évident qu’ils sont en chemin vers une gestion plus efficace.

Les résultats de cette étude montrent que les industriels ont aujourd’hui compris l’importance de mettre en place de ce modèle centré sur la disponibilité des produits et des actifs. Les clients, en revanche, l’attendent depuis bien plus longtemps.

Avec 87% des utilisateurs finaux affirmant qu’un contrat garantissant une maximisation de la disponibilité serait un avantage compétitif pour leurs propres activités, il est évident que la demande client est réelle. Les industriels devraient faire de la maximisation de la disponibilité une règle – et non une exception – et ce, dès à présent. 

Autour du même sujet

Comment repenser les infrastructures pour optimiser la disponibilité des actifs ?
Comment repenser les infrastructures pour optimiser la disponibilité des actifs ?

Aujourd’hui, les grands fabricants industriels se trouvent à un moment charnière de leur histoire et sont face à un choix crucial pour l’avenir de leur entreprise : adopter de nouveaux processus et ressources métiers pour réussir, ou maintenir le...