Les éditeurs historiques à l'assaut de la forteresse SaaS SAP : des prétentions SaaS revues à la baisse

C'est à pas feutrés que l'éditeur de progiciels allemand a fait son incursion sur le marché du SaaS. Annoncée à la rentrée 2007 (lire l'article du 21/09/2007 "Notre PGI en mode SaaS ne se positionne pas sur un marché de niche fonctionnelle"), son offre Business ByDesign ciblant les entreprises de 100 à 500 salariés ne sera d'ailleurs pas parvenu à combler les attentes de son P-DG Henning Kagermann.

Alors que ce dernier tablait sur un millier de clients actifs à fin 2008, il aura en effet dû se contenter d'une centaine. Preuve en est que la motivation et la volonté ne peuvent pas être les seuls ingrédients d'une stratégie SaaS réussie. Une situation qui aura contraint SAP à réviser ses prévisions à la baisse sans désarmer pour autant.

"Les revenus moyens annuels générés par client avec Business ByDesign sont de 40 000 euros par an" (Ludovic Lapeyre - Responsable Business ByDesign chez SAP)

"Nous comptons doubler notre base installée clientèle fin 2009 dans le monde pour arriver à 200 références dont une vingtaine en France. Pour le moment, notre cœur de cible reste les entreprises du middle-market dont les revenus moyens annuels et par entreprise s'élèvent à 40 000 euros", indique Ludovic Lapeyre, responsable du lancement de l'offre Business ByDesign de SAP.

Tentée d'élargir le spectre de sa stratégie SaaS, SAP aura d'ailleurs très récemment mis la main sur Coghead, éditeur spécialisé dans les environnements de développement à destination des éditeurs et développeurs indépendants pour concevoir des applications Web. Et qui a la particularité de proposer ses solutions et services en s'appuyant sur l'environnement de cloud computing EC2 proposé par Amazon.