Malware : Android, 100 fois plus exposé qu'iOS

Le FBI met en garde contre les menaces de sécurité auxquelles s'exposent les utilisateurs d'Android. L'agence s'inquiète aussi de l'utilisation croissante de cet OS dans l'administration américaine...

Le FBI tire la sonnette d'alarme. Dans un rapport rendu public, l'agence souligne "les risques pesant sur les terminaux utilisant Android". Elle s'inquiète notamment en constatant que 44% des utilisateurs d'Android possèdent encore une version Gingerbread (de 2.3.3 à 2.3.7) de l'OS de Google. Sortie en 2011, cette version "présente de nombreuses vulnérabilités qui n'ont été corrigées que dans les versions ultérieures", rappelle le document. Ce qui alarme encore plus l'agence, c'est "l'utilisation croissante des terminaux Android dans l'administration américaine, "au niveau national, fédéral et local".

Un tableau accompagne cet avertissement. Titré "Malwares : les menaces  pesant sur les OS mobiles", il révèle qu'Android est plus de 100 fois plus exposé qu'iOS à ces menaces. C'est l'OS le plus visé (79%), loin devant Symbian (19%), et donc iOS (0.7%). Ce dernier est plus exposé que  Blackberry (0.3%) ou les systèmes Windows mobile (0.3%). L'agence ne détaille cependant pas sa méthodologie de cette étude.

Elle met par ailleurs en avant 3 importantes menaces de sécurité affectant Android. Les "SMS Trojan", qui envoient discrètement des SMS surtaxés, représenteraient ainsi "la moitié des applications malicieuses circulant sur des versions datées d'Android". Les Rootkits, qui enregistrent les mots de passe et les frappes de clavier, et les faux domaines Google Play, sont également cités.

malwares threat
Les menaces de sécurité pesant sur les différents OS mobiles, selon le FBI. © Publicintelligence.net

Annonces Google