Suspicion d'entente : perquisitions dans les semi-conducteurs

La Commission européenne mène actuellement une enquête sur le secteur des semi-conducteurs. Elle soupçonne les sociétés du marché d'entente dans le but notamment de fixer les prix, entravant ainsi le libre jeu de la concurrence. Dans le cadre de cette enquête, des perquisitions ont été menées le 21 octobre dernier. Ce fut notamment le cas au siège de l'allemand Infineon. Selon l'AFP et Reuters, STMicroelectronics et NXP sont également visés par cette enquête diligentée par Bruxelles, et leurs bureaux ont aussi été perquisitionnés. La commission a tenu à rappeler qu'il ne s'agissait que d'une étape préliminaire et qu'aucune culpabilité n'était pour l'heure établie.

Annonces Google