Trimestriels : nouveaux résultats records pour Apple grâce à l'Iphone

Poussé par la bonne tenue des ventes de son terminal mobile, le constructeur enregistre un chiffre d'affaires de 8,34 milliards de dollars à l'issu de son troisième trimestre fiscal, en hausse de 11,7% sur un an.Apple résiste à la crise, et plutôt bien. Le groupe publie de nouveau résultats records à l'issu de son troisième trimestre fiscal (clos au 30 juin). A hauteur de 8,34 milliards de dollars, son chiffre d'affaires progresse de 11,7% comparé à la même période l'année précédente. Dans le même temps, son bénéfice net augment de 15%, à 1,23 milliards de dollars. Bien supérieurs aux attentes des analystes, 44% de ces revenus ont été réalisés en dehors des Etats-Unis.

Son succès, Apple le doit en grande partie à la forte progression des ventes d'Iphone. En hausse de 123% entre janvier et mars 2009, l'activité a bondi au dernier trimestre. Sur cette période, les ventes affichent une hausse de 626%, pour atteindre 5,2 millions de terminaux écoulés.

Reste que le poids d'Apple demeure faible sur le créneau de la mobilité. Selon une étude publiée cette semaine par la Deutsche Bank, les parts de marché de l'Iphone et du Blackberry totalisent pour l'heure 3% du marché global des terminaux mobiles, contre 55% pour le leader Nokia. D'après cette même étude, ce chiffre devrait se porter à 5% l'année prochaine.

Avec l'arrivée de ses nouveaux MacBook Pro, Apple tire également son épingle du jeu sur le terrain des postes de travail (+4% d'unités écoulées entre avril et juin 2009, à 2,6 millions d'unités). Ce qui est une performance sur un marché en perte de vitesse. Sur le second trimestre 2009, les cabinets Gartner et IDC ont respectivement mesuré des marchés en retrait de 3,1%, et de 5% pour les ventes de PC.

Annonces Google