Un sentiment d'espionnage réel

Même si 95% des internautes ont conscience de laisser des traces (navigations, échanges), ils sont néanmoins une majorité (56,60%) à juger ne pas être espionnés, contre 40% éprouvant réellement ce sentiment. Pourtant, si 56% rejettent ce risque, ils pensent massivement (93,60%) que de telles actions sont tout à fait réalisables (43% pensent que c'est à la portée de tous).

Nombre d'utilisateurs n'hésitent ainsi pas à faire appel à des logiciels d'anonymisation comme des proxy Web. Les éditeurs de navigateur ont d'ailleurs complété leurs solutions de module de navigation privée pour répondre à cette préoccupation de protection de la vie privée.

Suggestions de contenus