Le Sénat souhaite systématiser la présence de CIL dans les entreprises

Dans un rapport qui vient d'être rendu public, intitulé "La vie privée à l'heure des mémoires numériques", les sénateurs Yves Détraigne et Anne-Marie Escoffier formulent 15 recommandations, dont une relative aux CIL, les Correspondants Informatique et Libertés. Le Sénat recommande de "rendre obligatoire les correspondants informatique et libertés pour les structures publiques et privées de plus de cinquante salariés". L'Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel (AFCDP), se félicite dans un communiqué de la "reconnaissance d'un dispositif qui a déjà permis la diffusion de la culture informatique et libertés au sein de nombreuses organisations".

Annonces Google