Papier électronique : le français Nemoptrics séduit le japonais Seiko

Le fabricant de montres et d'affichages électroniques japonais Seiko a conclu un accord de licence avec le français Nemoptrics pour embarquer sa technologie de papier électronique BiNem. Conçue à partir des travaux du physicien et Prix Nobel Pierre-Gilles de Gennes, elle permet aux écrans de conserver leur affichage sans être alimenté sous quelque forme que ce soit. Dans un premier temps, les débouchés commerciaux issus de ce partenariat se feront sous la forme d'étiquettes électroniques, produites à un rythme mensuel de 100 000 exemplaires.

Annonces Google