Google abandonne MySQL pour MariaDB

Google abandonne MySQL pour MariaDB Le groupe avait déjà apporté officiellement son soutien au projet de fork de MySQL. Google migre désormais vers MariaDB. Un coup de semonce pour Oracle.

Déjà plusieurs distributions Linux ont abandonné la base open source MySQL pour implémenter son fork MariaDB. C'est le cas d'OpenSuse, mais aussi de Fedora, la version communautaire de Red Hat. Les rumeurs se font d'ailleurs de plus en plus insistantes sur un potentiel basculement de la distribution d'entreprise de l'éditeur (Red Hat Enterprise Linux) vers MariaDB.

C'est autour de Google d'annoncer aujourd'hui migrer ses serveurs de données de MySQL (5.1) vers MariaDB (10.0). Le projet a été dévoilé par Jeremy Cole, ingénieur du moteur de recherche, lors d'une conférence sur le Big Data aux Etats-Unis (dixit The Register). L'information intervient un mois après une annonce officielle de l'implication du groupe de Mountain View dans la Fondation MariaDB. Une collaboration qui aurait d'ailleurs débuté en début d'année... dans l'optique sans doute de l'abandon de MySQL.

Alors que le projet concerne plusieurs milliers de serveurs, Google a fait appel à SkySQL, société de services spécialisée dans l'infrastructure MariaDB, pour l'accompagner dans cette vaste migration, avec à la clé la nécessité d'adapter la base de Monty Program à ses besoins. Parmi les enjeux évoqués : œuvrer à la compatibilité de ce serveur avec les applications Google, sachant que MariaDB 10.0 est plus proche de la version 5.6 de MySQL.

Au final, ce choix technologique permet à Google de prendre son indépendance vis-à-vis d'Oracle qui contrôle la destinée de MySQL depuis 2006, et le rachat de Sun.

 

Google abandonne MySQL pour MariaDB
Google abandonne MySQL pour MariaDB

Déjà plusieurs distributions Linux ont abandonné la base open source MySQL pour implémenter son fork MariaDB. C'est le cas d'OpenSuse, mais aussi de Fedora, la version communautaire de Red Hat. Les rumeurs se font d'ailleurs de plus en...