Confidentiel : CityCake.fr lève près de 400 000 euros et refond sa plateforme

Confidentiel : CityCake.fr lève près de 400 000 euros et refond sa plateforme Après s'être lancé au printemps 2012, la place de marché pour pâtissiers passe la seconde et compte proposer une offre en drive.

La place de marché permettant aux franciliens de se faire livrer leurs pâtisseries préférées à la maison ou au travail CityCake.fr vient de réaliser son premier tour de table pour un montant proche de 400 000 euros. Fondée par Benjamin Chemla et Ralph Guyot-Jeannin au printemps dernier, la start-up a réussi à séduire une quinzaine d'investisseurs dont certains provenant du réseau de business angel Investessor. Elle compte également des personnalités comme Bernard Vincent, le dirigeant d'Oracle France à son capital.

Cette opération permettra à CityCake.fr de refondre son site et d'améliorer son parcours client, d'élargir son offre "cadeaux", d'investir davantage dans les opérations spéciales et de proposer aux pâtissiers un espace pour gérer leurs commandes et alerter sur leurs ruptures de stock en temps réel, comme le fait 1001Pharmacies sur son site. L'objectif : optimiser les flux pour faire tomber les frais de livraisons à moins de 10 euros par commande, sachant que le panier moyen chez CityCake.fr est de l'ordre de 42 euros, pour un coût d'acquisition moyen de 14 euros. La place de marché va par ailleurs prochainement proposer une offre drive, permettant à ses consommateurs de commander en ligne et de récupérer leur commande en boutique.

Sur ses 18 premiers mois d'activité se clôturant en décembre 2013, CityCake.fr espère atteindre 300 000 euros de chiffre d'affaires. A ce jour, la start-up a enregistré 150 000 euros de revenus pour un rythme de près de 25 commandes par jour. Son modèle économique se base sur une commission sur les ventes, sachant que les prix présentés sont les mêmes qu'en magasin. Elle va également se rémunérer grâce à un abonnement de probablement 90 euros par mois payés par les pâtissiers pour être référencés et bénéficier d'un espace personnel où ils pourront présenter leurs produits. La société compte être rentable fin 2014, année sur laquelle elle espère réaliser 1,1 million d'euros de chiffre d'affaires pour un bénéfice avant intérêts et impôts de 250 000 euros.

Annonces Google