Flayr se lance sur le discovery commerce et lève 5 millions d'euros

Flayr se lance sur le discovery commerce et lève 5 millions d'euros La start-up française annonce le lancement de son service de recommandation de shopping, en beta depuis 2 ans sous le nom de Bazando.

La start-up française Flayr annonce le lancement officiel de son service de discovery commerce, ainsi qu'une levée de 5 millions d'euros réalisée auprès de Candel and Partners, Merifin Capital, C3P Capital et d'investisseurs privés. Le service de recommandation personnalisée de produits Flayr est en réalité le nouveau nom du portail de social shopping Bazando, qui avait lui-même pris la suite, fin 2010, de Planète Réductions, fondé en 2007 sur le créneau du cashback.

Olivier Cotinat, cofondateur de la société aux côtés de Nicolas Baudran et Jérôme Pellegrin, précise au JDN : "Bazando a été un laboratoire de prototypage et d'observation des usages qui nous a servi pendant 2 ans et a fonctionné au-delà de nos espérances, sans aucun push marketing. Cela nous a permis d'affiner la partie technologique du service pour préparer la sortie de Flayr. Bazando.fr disparait ainsi pour laisser sa place à Flayr à partir d'aujourd'hui, pour nos trois premiers marchés que sont la France, les USA et l'Allemagne. D'autres suivront rapidement en 2014."

Flayr revendique 7500 marchands partenaires en Europe et aux Etats-Unis, des grandes marques aux jeunes créateurs. Le service indexe actuellement près de 100 millions de produits et permet à ses utilisateurs d'accéder chaque jour à 20 000 bonnes affaires ou promotions. "Flayr propose une nouvelle plateforme d'engagement entre les marques, les sites de e-commerce et les consommateurs pour favoriser les échanges et la découverte de manière ludique, précise Olivier Cotinat. Notre ambition est simple : que chaque site e-commerce, chaque marque, qu'elle soit grande ou petite, ait son propre espace sur Flayr pour interagir avec leur propre communauté dans un espace premium." En ligne de mire, proposer dans un second temps un relais web-to-store aux marchands partenaires.

La start-up emploie déjà 20 personnes et prévoit un plan d'embauche de 50 collaborateurs supplémentaires.

Autour du même sujet

Annonces Google