Drivy rachète l'allemand Autonetzer

Le site de location de voitures entre particuliers revendique ainsi 100 000 membres et 27 000 voitures disponibles sur sa plateforme.

Le site de location de voitures entre particuliers Drivy vient de racheter son homologue allemand Autonetzer, devenant ainsi le leader du secteur dans le pays. Autonetzer revendique 100 000 membres et 10 000 voitures de particuliers disponibles à la location, qui viennent donc s'ajouter aux 500 000 membres et 27 000 voitures de Drivy, qui s'était lancé en Allemagne en 2014. "C'était important pour nous d'avoir deux piliers très forts en Allemagne et en France, car il s'agit des deux pays avec les écosystèmes de mobilité les plus avancés" en Europe, a déclaré Paulin Dementhon, président et fondateur de Drivy, à l'AFP.

16 millions d'euros levés depuis la création

Au début du mois de mai, Drivy a annoncé avoir levé huit millions d'euros auprès de Via-ID, le fonds Ecotechnologies (Bpifrance), d'Index Ventures et d'Alven Capital. Des fonds qui ont déjà permis à la start-up de racheter, à la même période, son concurrent Buzzcar à son propriétaire Via-ID, ainsi que le site Livop.

Drivy a également levé 6 millions d'euros en mai 2014 auprès d'Alven et d'Index Ventures. Depuis sa création, en 2010, le site de location de voitures entre particuliers a ainsi recueilli 16 millions d'euros.

Déjà présent en France et en Allemagne, Drivy lorgne le reste de l'Europe. Le Airbnb de la voiture devrait ouvrir son activité en juillet en Espagne puis dans un quatrième pays avant la fin de l'année. La start-up affirme en tout cas détenir 1% du marché total de la location de voitures en France.

Annonces Google