L'API Google Analytics rend bien des services

Google Analytics dispose d'une API permettant aux développeurs de construire des applications qui peuvent lire les données récoltées par l'outil d'analyse Web.

Êtes-vous, comme 50% des webmasters selon une étude récente, utilisateur de Google Analytics ? Si oui, savez-vous que vous pouvez récupérer vos données depuis l'API mise à disposition par Google ? L'acronyme API signifie Application Programming Interface. C'est une interface qui permet à un développeur d'accéder grâce à un logiciel de son cru directement aux serveurs Analytics et d'y faire les requêtes de son choix.

Le premier avantage de cette API est sa gratuité. Contrairement à l'API Adwords, Google ne demande pas de paiement pour l'utiliser. Le deuxième avantage est sa simplicité de mise en œuvre : il suffit de s'identifier, de choisir un profil et d'envoyer des requêtes au moyen d'une syntaxe simple et bien expliquée.

Quel type d'information peut-on retirer ? A peu prêt toutes celles qu'on peut obtenir dans l'interface graphique de Google Analytics : données cumulées, statistiques, tout y est. Il est également possible de les ordonner selon les dimensions que l'on souhaite. On peut même y appliquer des filtres et des segments !

A quoi cela peut-il bien servir ? Il y a deux usages évidents :

- D'une part pour automatiser des requêtes servant à établir des rapports mensuels ou hebdomadaires. Plutôt que de chercher les taux de rebond, les pages vues par visite et le temps passé sur 100 profils à la main, autant programmer une requête pour le faire.
- D'autre part pour créer des rapports simplifiés, faisant appel, pourquoi pas, à des données externes. Un exemple étant les résultats de campagnes marketing : nombre de transactions, chiffre d'affaires, coût par acquisition etc. En quelques lignes de programme, il devient aisé de mettre en place un tableau de bord complétement personnalisé, qui ne nécessite pas de connaître Google Analytics, comprenant des données de plusieurs sources.

Cependant attention, le résultat des requêtes n'arrive pas immédiatement. Dit plus clairement, cela est parfois un peu long, surtout lorsque l'on fait plusieurs requêtes sur des segments et des périodes différentes. Il peut donc être utile de prévoir une base de donnée dans l'application qui aura pour rôle de sauvegarder les données anciennes, et donc ne faire une requête que sur les données les plus récentes.

Pour conclure, sachez que l'usage de l'API n'est pas obligatoire, mais qu'il peut apporter un plus en matière de reporting et que son utilisation est simple et gratuite.

Autour du même sujet