Devoxx 2011 : un petit air de Java très prometteur !

La dixième édition de la conférence Devoxx s'est tenue à Anvers mi-novembre 2011. C'est le plus gros événement en Europe lié à l'univers Java. Cette chronique revient sur l'ambiance, les tendances et les annonces survenues lors de cette semaine marathon.

Imaginez. Un complexe cinématographique bloquant 7 de ses plus grandes salles pour des conférences et deux salles plus petites pour des ateliers de développement pendant une semaine. Des écrans géants couverts par un mur de Tweets parlant de #Devoxx entre deux conférences. 167 conférenciers et 3200 geeks en provenance du monde entier. Une trentaine de partenaires dont les deux tiers comme exposants. Un certain nombre de pintes de bières. Voilà Devoxx !

Depuis 2001, cette conférence (créée sous le nom de Javapolis) est le rendez-vous des passionnés de Java et des technologies associées. Présent l'année dernière et cette année grâce à ma société Ippon Technologies, je profite de cette chronique pour vous livrer les tendances autour du monde Java et les évolutions depuis l'année dernière.
Premier constat, la plate-forme Java en tant que telle n’est pas vraiment au centre des conférences. L'année passée, la récente sortie de Java EE 6 et Spring 3.0 ainsi que la prochaine arrivée de Java 7 donnèrent lieu à beaucoup de talks et de conférences. Cette année, en revanche, on est au creux de la vague sur ces fondamentaux : Java EE 7 est annoncé pour la fin 2012 (mais franchement je ne serais pas étonné de ne le voir que mi 2013) de même pour Java 8.
Donc ce cru de Devoxx a été l'occasion pour des sujets ou technologies connexes à Java de communiquer et de montrer leurs avancements.
En préambule, La conférence a débuté avec une nouvelle fracassante : l'organisation au printemps prochain de Devoxx France à Paris. L'équipe du Paris Java User Group est à l'origine de cette version française de Devoxx. Bâtie sur le modèle de sa sœur aînée mais avec 75% de conférences en français, je vous engage vivement à y aller (inscriptions ouvertes dans quelques jours.)

Pour revenir à Java, les grands acteurs de ce Devoxx furent donc :
  • Play! Framework 2.0
  • Le développement HTML 5
  • Android
  • Java FX 2.0
  • Les nouveaux (et moins nouveaux) langages destinés à remplacer Java
  • Les offres Cloud et JBoss 7
De nombreux articles dans le JDN ou blogs comme celui d'Ippon technologies présentent des descriptions détaillées de conférences tenues à Devoxx. Je ne rentrerai donc pas dans les détails ici mais vous propose une synthèse.

Play! Framework 2.0
Autant le dire tout de suite, je ne suis pas un aficionado de Play! Dans sa première édition, l'outil me paraissait faire double emploi avec Ruby On Rails et n'être destiné qu'à permettre à des développeurs Java de faire du Rails sans apprendre Ruby. Je dois reconnaître que la version 2.0 de Play! taille en pièce cette analyse un peu lapidaire, puisqu'il s'agit d'une rupture totale avec la première version du framework. Play! 2.0 abandonne donc Groovy et Java au profit de Scala sans fournir de solution de migration pour les développements Play! 1.X. Si l'intérêt de cette nouvelle version ne semble pas être remis en question, les développeurs ont accueilli ces nouvelles plutôt fraîchement puisqu'ils vont devoir, à peu de chose prêt, faire table rase de leurs connaissances pour évoluer vers Play! 2.0. Affaire à suivre pour voir si la communauté adopte cette rupture sans broncher.

HTML 5
Beaucoup de talks sur HTML5 cette année. On sent que la technologie devient mure et que son adoption va en s'accélérant. Les présentation évoquaient des sujets aussi variés que les nouvelles balises de structuration et publication audio / video, Canvas pour réaliser du dessin vectoriel, local DB qui permet de stocker des états et informations sur le client, ou Websocket pour faciliter la communication entre le browser et le serveur. Ce sont bien sûr les plates-formes mobiles qui poussent HTML 5 en avant. Côté desktop, on peu déjà entrevoir un nouvel effet IE6 poindre le bout de son nez avec les déploiements en masse de Windows 7 équipé d'IE8 ou 9 qui ne supportent pratiquement pas HTML5. Rendez-vous dans 3 ans pour la sensation de "déjà-vu".

Android
Sponsor de Devoxx, Google était très présent pour faire la promotion de sa plate-forme mobile et dans une moindre mesure de GWT. Les grosses annonces concernant la plate-forme ayant été faites à Google IO, on était plus en présence de conférences très techniques sur des points précis du SDK Android.
Notez que Devoxx est aussi l'occasion de voir Oracle (également sponsor) côtoyer Google, et d'observer ces deux mastodontes donner des versions assez différentes du différend juridique qui les oppose. Si ça n'était pas au détriment des développeurs, ces passes d'armes seraient presque drôles.

Java FX 2.0
Oui, Oracle était aussi sponsor... D'où la prolifération de présentations Java FX (dont certaines au titre déguisé pour ne pas faire fuir les gens). Java FX 2.0 laisse perplexe quand on connaît l'historique des clients Java : on se souvient des applets, d'AWT et des premières versions de Swing. Passé cet a priori (je me suis un peu forcé pour aller dans un talk sur Java FX), l'outil de création d'applications "lourdes" semble séduisant. On voit bien comment il peut concurrencer une solution comme Adobe AIR. Le principal argumentaire est très proche de ce que l'on rencontre dans les développements mobiles : développer des applications en mixant une partie cliente classique avec des webviews permettant de récupérer des développements Web. J'étais allé à cette présentation avec un a priori négatif, j'en suis ressorti avec l'envie de tester la techno. Sur ce plan, Oracle a rempli sa mission.

Les successeurs de Java
Au-delà de Groovy, Scala et Clojure déjà bien installés. Devoxx a servi de lancement à deux tous nouveaux langages : Kotlin de Jetbrains et Ceylon de Red Hat. Ces deux derniers sont très similaires et tentent de renouveler Java tout en gardant les aspects qui ont fait le succès du langage : typage fort et simplicité d'utilisation.
Si l'aspect technique vous intéresse je vous renvoie vers l'article de mon collègue Fabien Arrault sur le Blog d'Ippon (et aux commentaires) qui compare les deux nouveaux entrants. Aujourd'hui bien malin qui peu dire si l'un des deux remportera la place de remplaçant : nous ne sommes encore qu'à la phase de conception du cœur des langages. Chacun dispose d'un compilateur et d'un IDE, certes, mais avant d'avoir un SDK pour faire de vraies applications, il va s'écouler un peu de temps.

Cloud et Jboss 7
Java EE 7 sera pensé pour le Cloud. C'est le leitmotiv d'Oracle depuis un an, même si on n'a pas vu grand chose de concret sur le sujet pendant ce Devoxx. Cependant, concernant le Cloud, VMware avec Cloud Foundry et Red Hat avec Open Shift ont démontré que l'on pouvait enfin héberger de vraies applications Java EE ou Spring sur le Cloud. Open shift reste l'offre la plus complète puisqu'qu'elle supporte toute la Stack java EE 6 + Spring alors que Cloud Foundry ne fait que du Spring.

Il faut donc s'attendre à pas mal d'évolutions autour du Cloud dans les mois qui viennent. Red Hat a aussi profité de Devoxx pour faire la promotion de JBoss 7, leur nouveau serveur Java EE 6 qui adresse la grande majorité des critiques faites aux éditions précédentes (lenteur, complexité, isolation). Leur outil de test Arquillian était également de la fête avec trois conférences.

Conclusion : Devoxx, c'est bien, mais Devoxx France ce sera encore mieux !
Même si Devoxx 2010 reste pour moi plus riche que l'édition 2011, cette dernière a permis de mettre en avant la diversité incroyable qui se cache derrière Java. Tout ça dans la bonne humeur et une ambiance d'échanges entre geeks inégalable (les pintes de bière belges n'y étant pas totalement étrangères).
Combien de rencontres, de nouveaux projets, de nouvelles collaborations sont nés la semaines dernière ? Difficile à dire, mais certainement plusieurs dizaines.
Quoiqu'il en soit, pour moi, la plus grosse surprise reste quand même l'annonce de Devoxx France qui nous promet un beau printemps geek à Paris. Alors rendez-vous en Avril 2012 !

Autour du même sujet