M# : le langage de Windows 9, alias Midori ?

Microsoft a levé le voile sur un nouveau langage de programmation. Reposant sur la syntaxe du C#, il s'agit d'un langage de bas niveau assurant performance et productivité.

Sur son blog, Joe Duffy, ingénieur de Microsoft, dévoile les caractéristiques d'un nouveau langage qui pourrait bel est bien être M# (qui se prononce M Sharp). Un langage expérimental attribué à Microsoft qui défraie la rumeurs depuis quelques années.

Dans ce post, Joe Duffy en détaille les caractéristiques. "Il se présente sous la forme d'une série d'extensions de systèmes de programmation au langage C# sur lesquelles nous travaillons depuis quatre ans", explique-t-il. Selon un article que vient de publier Mary Jo Foley (ZdNet), M# serait à la base du projet Midori. Un chantier de système d'exploitation lancé par Microsoft en 2008 (lire notre article de l'époque : Midori, l'OS de Microsoft pour tuer Windows), et qui pourrait bien venir remplacer à terme les Windows actuels (et leur noyau NT).

Faire la synthèse des avantages des langages de haut et de bas niveau

L'objectif principal de M# ? Atteindre la performance des langages compilés (C++) tout en offrant le degré de sécurité et la productivité des langages orientés objets de dernière génération (Java ou C#) et de JavaScript. Et pourquoi avoir retenu C# comme socle ? Selon Joe Duffy, le point fort de ce dernier se situe dans son caractère fortement typé, et sa syntaxe moderne (expressions lambda, delegates...). "Mais surtout, il est utilisé par une communauté de développeurs déjà existante, tout en étant moins complexe que le C++" (cf. le graphique).

Pour assurer ces performances, Microsoft entend faire de M# un langage de bas niveau. "Il sera dans le même temps sécurisé et productif pour permettre la création d'applications de haut niveau, comme les services Web", explique Joe Duffy, qui envisage même de publier à terme le langage en open source. M# se base notamment sur les concepts de programmation asynchrone et de frameworks modernes - en vue de faciliter et accélérer les développements via des dispositifs de liens dynamiques entre couches d'une application.

m#
Graphique publié par Joe Duffy. Objectif : placé M# dans le cadran en haut à droite. © Microsoft

M# serait ainsi une pièce maitresse du projet de développement Midori. Cet OS, qui serait pour l'heure à l'état de développement expérimental, aurait néanmoins été déplacé sous la responsabilité de la division Windows de Microsoft, dirigé par Terry Myerson (dixit Mary Jo Foley). Midori pourrait-il servir de base à Windows 9 ? Le débat demeure sans doute ouvert au sein des équipes de Microsoft. L'année 2014 pourrait en tout cas être décisive quant à la question du futur, commercial ou non, de ce nouveau système d'exploitation.

Microsoft / Windows 8