Les e-acheteurs doutent de l'efficacité de la sécurisation de leurs données

confiance données e-commerce 73% des internautes français ont déjà hésité à confier leurs informations de paiement à un site d'e-commerce. Pourtant, ils reconnaissent les efforts des marchands en la matière. Paradoxe.

Les internautes français craindraient de confier aux sites marchands leurs données personnelles, bancaires en particulier. Selon une étude Ifop pour Hiscox réalisée début avril en France auprès de 1 000 internautes, ils sont en effet 68% à craindre d'indiquer au marchand, lors d'une transaction en ligne, leurs nom, prénom adresse et numéro de téléphone. Réticence qui s'amplifie concernant les informations bancaires, puisque 73% admettent avoir déjà hésité à les transmettre. Naturellement, plus les consommateurs achètent souvent en ligne, moins ils sont méfiants. En revanche, les jeunes ne sont pas, comme on pourrait s'y attendre, les plus confiants. Les 18-24 ans ressortent au contraire comme la catégorie de population la plus soucieuse de la confidentialité des données.

Le passif du site marchand en la matière joue également beaucoup. Un cas de piratage a des répercussions immédiates et conséquentes sur les intentions d'achat auprès du site, même si rien ne prouve que les données égarées seront ensuite utilisées frauduleusement. Dans cette situation, 88% des répondants révisent leurs intentions d'achat. Cette défiance se retrouve dans toutes les catégories de population et particulièrement les cyberacheteurs occasionnels (91%) et chez les plus de 50 ans (90%).

"Les acheteurs se défient facilement des sites peu connus"

La notoriété des sites d'e-commerce pèse lourd également pour rassurer les clients, qui se défient rapidement des e-boutiques peu connues. 63% des internautes français déclarent ne pas être prêts à acheter sur un site qu'ils ne connaissent pas et 59% s'y refusent également sur un site récemment ouvert. Les consommateurs les moins frileux sont les plus habitués à l'achat en ligne : les 18-34 ans et les CSP+. A l'inverse, les hommes accordent plus d'importance à la notoriété du site que les femmes (66% contre 60%).

Dernier enseignement intéressant livré par cette étude : les consommateurs reconnaissent les efforts consentis par les sites pour sécuriser données et transactions. 81% pensent que les e-commerçants sont conscients des risques liés au piratage des données personnelles et 85% estiment que ces sites font le maximum pour sécuriser les données. Mais dans la mesure où ils restent extrêmement méfiants, on ne peut qu'en déduire qu'ils sont peu convaincus de l'efficacité des moyens de sécurité mis en œuvre par les e-marchands...

CSP