Retail Reload, Louis Antoinette et Selectionnist couronnés sur eFashion

Les trois jeunes pousses ont remporté le Start-up Contest organisé par CCM Benchmark dans le cadre de sa conférence eFashion.

Une trentaine de start-up avaient déposé un dossier de candidature pour le Start-up Contest de la conférence eFashion, organisé par CCM Benchmark Group (éditeur du JDN) en collaboration avec SAP-Hybris. Le 2 novembre, un jury de professionnels s'était réuni pour désigner les jeunes pousses qui s'affronteraient le jour J pour remporter le prix de la meilleure nouvelle technologie, le prix du meilleur nouveau service et le prix du meilleur nouveau site ou application.

Le 17 novembre, en clôture d'eFashion, Retail Relaod a remporté le prix de la nouvelle technologie face à Allure Systems, Les Créateurs / Louis Antoinette Paris a été désigné meilleur nouveau service face à Igloo et Selectionnist a été couronné meilleur nouveau site / appli devant Secrets de Commode.

Le jury, qui a départagé les finalistes après leur pitch, était composé de Laurent Laforest (L'Oréal Luxe), Thierry Petit (Showroomprivé), Mark Oiknine (Alpha Capital Partners), Pascal Denizart (Ceti), Nicolas Ciccione (Kaporal), Stéphanie Haukingham (SAP-Hybris) et Flore Fauconnier (JDN). Leurs critères : le caractère innovant, le business model et la stratégie de développement des candidats.

Qui sont les vainqueurs ?

La société Les Créateurs a lancé en juin 2015 le site Louis Antoinette Paris, la première ligne de prêt-à-porter en production participative. L'e-marchand commercialise des kits comprenant patron, tissu et mercerie pour la confection d'accessoires et de vêtements pour femme, homme et enfant. Les modèles fabriqués par les utilisateurs peuvent ensuite être revendus sur la marketplace du site, s'ils le souhaitent. Ils peuvent aussi n'acheter que le patron et employer leurs propres tissus. Et ils pourront bientôt proposer leurs propres patrons à la vente sur Louis Antoinette Paris. Une véritable alternative à la production de masse, qui vise à valoriser le savoir-faire manuel.

Créé en 2013, Selectionnist utilise une technologie de reconnaissance visuelle permettant de "flasher" une photo dans un magazine avec son smartphone pour retrouver en un clin d'œil les produits qui y figurent. Une façon de digitaliser les plans médias print des annonceurs, qui rémunèrent la start-up avec un pourcentage de leur budget print. Selectionnist en retire également un grand nombre de données qui lui permettent d'analyser le comportement les lecteurs vis-à-vis de ces publicités. Elle s'apprête d'ailleurs à lancer une plateforme SaaS permettant à l'annonceur de suivre ses campagnes print en temps réel. La start-up revendique avoir mis en place des partenariats avec le Top 30 des magazines français.

Retail Reload, lancé en 2011 par Yves Curtat, combine la technologie RFID et le mobile dans sa solution de gestion de stock dynamique. Une fois tagués tous les articles, il est possible bien sûr de les localiser et de les inventorier facilement, mais aussi de faire apparaître leur fiche produit sur le terminal mobile avec lequel on les scanne, qui mentionne notamment le statut des exemplaires (vendu, en boutique, en réserve, dans le stock central…). C'est la solution qu'a retenu Undiz pour ses deux magasins pilotes Undiz Machine.

Les vainqueurs du Start-up Contest d'eFashion. De gauche à droite : Romain Blanco de Les Créateurs, Lara Rouyrès et Tatiana Jama de Selectionnist et Yves Curtat de Retail Reload  © Harold Fanet / JDN

 

Autour du même sujet