Aux Etats-Unis, l'e-commerce cannibalise les galeries commerciales

La grande distribution se porte mal et de plus en plus de magasins ferment aux US. Si les ventes en ligne permettent aux distributeurs de sauver les meubles, elles ont aussi de lourdes conséquences.

Walmart ne prévoit pas de croissance importante de ses ventes cette année, ce qui est de mauvais augure pour le secteur de la grande distribution tout entier.

Walmart a fermé 269 magasins en janvier dernier, licenciant ainsi des milliers d'employés

En octobre, le géant américain de la distribution a annoncé que ses ventes nettes augmenteraient de 3 à 4% par an pendant trois ans., avant de revoir ce chiffre à la baisse pour cette année. "En raison, entre autres, de la fermeture de certains magasins et du renforcement du dollar, nous prévoyons désormais que la croissance des ventes nette sera relativement atone pour cette année," a déclaré Brett Biggs, directeur financier, lors de la communication des résultats financiers de l'entreprise en février.

La meilleure chance des distributeurs est d'investir dans l'e-commerce 

Walmart a fermé 269 magasins en janvier dernier, licenciant ainsi des milliers d'employés. Les concurrents du géant de la distribution ne se réjouissent pas des problèmes qu'il rencontre car ceux-ci révèlent un paysage du secteur de la distribution qui change à un rythme très rapide, que seuls très peu de magasins peuvent suivre.

"La vérité est que même si les magasins font toujours partie intégrante du retailing mix, ils ne sont plus aussi pertinents qu'autrefois," affirme Neil Saunders, PDG de Conlumino, dans une note de recherche au sujet des récentes fermetures de magasins de l'entreprise. "La décision de Walmart découle d'un changement plus important qui s'opérera à tous les niveaux du secteur de la distribution dès l'année prochaine."

Macy's, le géant américain des grands magasins, a également annoncé qu'il fermait 40 magasins début 2016. La décision de ces deux grands distributeurs de fermer des centaines de magasins n'est pas une anomalie dans le secteur.

La croissance des distributeurs en ligne a fait baisser la cote des virées shopping

La croissance des distributeurs en ligne, en particulier Amazon, a fait baisser la cote des virées shopping. Comme pour les centres commerciaux, l'affluence dans les grandes surfaces est en chute libre (d'après les estimations du Fung Business Insider Intelligence Centre, un américain lambda se rend désormais dans un centre commercial 3 à 4 fois par an, contre 5 à 6 fois il y a quelques années).

La fermeture d'un magasin déclenche un effet domino. Si des piliers tels que Macy's ou Sears mettent la clef sous la porte, il peut s'avérer difficile de leur trouver des remplaçants, selon Howard Davidowitz, président de Davidowitz & Associates, société de conseil et de services de banque d'investissement.

Une augmentation des ventes en ligne conduirait à des fermetures supplémentaires

A l"international, ventes e-commerce de Walmart ont augmenté de 12% l'année dernière. Aujourd'hui, l'entreprise (qui a dépensé des milliards de dollars pour développer ses activités e-commerce) déclare que son objectif premier est de Rdévelopper sa présence en ligne. Et paradoxalement, une augmentation des ventes en ligne réduirait certainement le nombre d'emplacements et d'employés nécessaires, ce qui conduirait probablement à des fermetures de magasins supplémentaires. Bien que Walmart ait mis l'accent sur l'intégration "homogène" des expériences en ligne et en magasins, la croissance du secteur numérique change totalement le sens de la phrase "faire ses courses à Walmart".

Même si les géants de la distribution réussissent à renverser la tendance en augmentant leurs ventes en ligne, les consommateurs ne devraient pas être surpris si plus de magasins étaient amenés à fermer car le secteur de la distribution s'ajuste à ce changement sismique.

 

Article de Kate Taylor. traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : "Walmart just signaled a terrifying new reality for American retail."

Retail / Centre commercial