Amazon affiche de bons résultats portés par le cloud

Amazon dégage des bénéfices pour le quatrième trimestre consécutif. AWS lui permet de financer le développement à marche forcée de sa plateforme e-commerce, et de nouveaux projets.

Amazon a enregistré un bénéfice net de 513 millions de dollars au premier trimestre, contre une perte de 57 millions un an plus tôt. Si le groupe a le plus souvent enregistré des trimestres négatifs au cours de son histoire, il doit cette évolution positive à son offre cloud, AWS, qui voit ses profits sur la période tripler à 604 millions de dollars, avec une part de marché estimée à 30%. Soit plus que la place de marché historique du géant. 

Le pari tenté par Jeff Bezos il y a 10 ans a donc porté ses fruit, et permet de financer les lourds investissements engagés par Amazon pour devenir le premier retailer au monde, en particulier dans la logistique (il se constitue sa propre flotte de camions et d'avions) et dans son principal levier de fidélisation : Amazon Prime, qui aurait atteint les 54 millions d'abonnés selon les estimations. Amazon travaille par ailleurs à développer de nouvelles lignes de business, comme l'IoT avec Echo, ou son API pour objets connectés afin de trouver un nouveau relais de croissance et s'installer durablement aux côtés de Google, Facebook ou Apple parmi les sociétés valorisées plus de 300 milliards d'euros.

Sur le premier trimestre, Amazon a dégagé un chiffre d'affaires de 29,13 milliards de dollars (+28%), dont 9% réalises par AWS. Ses ventes progressent plus rapidement en Amérique du Nord (+26%) que dans le reste du monde (+23%), où il n'est pas encore rentable.

Lire aussi : 

 

Amazon / Retail